12ème congrès du PCV : les députés se prononcent sur les projets de (...)

Dernier ajout : 19 novembre 2015.

12ème congrès du PCV : les députés se prononcent

sur les projets de documents

Le 12ème congrès national du Parti communiste vietnamien aura lieu début 2016. La collecte d’avis sur les projets de documents soumis au congrès s’accélère. Les solutions et les orientations du développement économique intéressent particulièrement les députés à l’Assemblée nationale.

Entreprises - locomotive de l’industrialisation et de la modernisation
Précis, sincères et pertinents… tels sont les qualificatifs utilisés par les députés au sujet des projets de documents qui seront soumis au 12ème congrès du Parti communiste vietnamien. D’après eux, ces documents ont fixé des objectifs de développement socio-économique appropriés à la nouvelle conjoncture. Pour la première fois, le Parti a souligné qu’il considérait les entreprises comme étant le moteur principal du processus d’industrialisation et de modernisation du pays. Nguyen Quoc Binh, député de Hanoï : « La Constitution de 2013 avait identifié les entreprises comme étant un acteur économique essentiel du pays. Mais le Parti ne leur avait pas encore confié la mission d’industrialiser et de moderniser le pays. Cette fois-ci, il est écrit noir sur blanc que les entreprises constituent la force principale de ce processus et qu’il importe d’adopter des politiques adéquates pour qu’elles puissent mener à bien cette mission ».
Autre nouveauté par rapport à la résolution du 11ème congrès national du Parti : dans les projets de documents du 12ème congrès, il est écrit que l’économie vietnamienne est une économie de marché et que c’est en fonction du marché que l’Etat gère et répartit les ressources.

Pour une croissance qualitative soutenue

Le modèle de croissance endogène, résultant d’une main d’oeuvre qualifiée, des avancées scientifico-technologiques, constitue un grand sujet retenant l’attention des députés.
Nguyen Phi Thuong, député de Hanoï : « La clé de notre développement sera de se focaliser sur une production de qualité plutôt que de quantité. Pour réussir dans cette mission, il faut changer la méthode de répartition des ressources économiques ; encourager les entreprises à investir dans les technologies de pointe, et former une main d’oeuvre hautement qualifiée. Tout cela dépend des réformes institutionnelles ».
Les députés ont souligné l’impératif d’accélérer la restructuration de trois secteurs essentiels : les investissements publics, le système financier- bancaire, et les entreprises étatiques.

Mettre l’accent sur les entreprises privées
Le projet de rapport politique soumis au 12ème congrès estime que le secteur privé qui regroupe essentiellement les petites et moyennes entreprises est une force motrice importante du développement économique. Plusieurs députés ont applaudi cette nouvelle définition. Nguyen Quoc Binh, député de Hanoï : « La résolution du 11ème congrès a défini le secteur privé comme étant une composante de l’économie nationale. Le projet de résolution du 12ème congrès indique qu’il conviendra de perfectionner les politiques, d’accorder de plus amples avantages aux entreprises privées pour les inciter à s’engager dans tous les secteurs économiques. Elles doivent devenir une locomotive de notre économie de marché. Cette décision du Parti permettra au Vietnam de mobiliser toutes les ressources disponibles pour développer l’économie nationale ».
Les députés estiment que le chiffre de 500.000 entreprises au Vietnam est insuffisant et qu’il faudrait le porter à 2 millions en 2020. Pour y parvenir, ils ont exhorté l’État à perfectionner l’économie de marché du pays en permettant à chaque entreprise d’exercer de plein droit la concurrence sur un même pied d’égalité.