Des chantiers qui profitent à qui ?

Dernier ajout : 19 avril 2009.

Des chantiers qui profitent à qui ?


Da-Nang est la plus grande ville du centre du Vietnam. C’est la quatrième ville et le troisième port du pays. Elle se trouve au carrefour des routes menant au Laos, au Cambodge et à la Thaïlande. Da-Nang a beaucoup d’atouts et des potentiels socio-économiques à développer.

La ville de Da-Nang est de plus en plus en expansion avec des chantiers tel que le pont Han, le pont Thuan Phuoc, l’aéroport international, Hoang Anh Gia Lai Plaza, l’immeuble de luxe « Han Riverside » etc. Un grand projet visant à transformer la baie de Da-Nang vient de débuter (29 février 2008). C’est le projet de cité urbaine Da Phuoc. Il se trouve à l’ouest du pont Thuan Phuoc (arrondissement de Hai Chau). Il occupera une superficie de 210 hectares…

D’après le plan, ce projet comprendra : des complexes hôteliers, un terrain de golf de 18 trous, répondant aux critères internationaux, donnant sur la mer et les montagnes afin que celles-ci ne soient pas occultées par des maisons à plusieurs étages, des immeubles de luxe de 60 étages, des hôtels nationaux avec des terrains en observatoire permettant d’admirer le paysage de la baie de Da-Nang. Au milieu des chantiers on installera des villas, un centre commercial, des écoles internationales, des cercles de la mer, des appartements, des parcs, des arbres… Un ensemble composé d’un théâtre et d’un centre de conférences se situera sur la mer. Il représentera un œil et on utilisera la lumière naturelle le jour et l’électricité le soir pour les faire briller comme des pierres précieuses. Ce sera la première cité urbaine à être construite sur la mer au Vietnam.
La réalisation de ce projet a beaucoup d’avantage pour le Vietnam et en particulier pour la ville de Da-Nang. Celle-ci deviendra plus attractive par les nouveaux emplois créés et ses qualités touristiques. De nouveaux commerces vont se créer, la plage sera embellie, la circulation navigable va s’améliorer engendrant de nouvelles opportunités.

Pourtant, ce projet n’a pas que des avantages :

- En effet, la baie de Da-Nang va perdre son charme naturel et surtout, à cause de la modification des infrastructures, les risques d’inondations et de crues vont augmenter.

- De plus le gouvernement va organiser des expropriations et beaucoup de pêcheurs vont perdre leurs maisons.

- Enfin, le prix des terrains va considérablement augmenter et devenir inaccessible pour les habitants locaux.

En conclusion, le projet de cité urbaine Da Phuoc transformera la ville de Da-Nang en pôle essentiel au centre du Vietnam mais ce développement n’engendrera pas que des heureux, les pauvres deviendront encore plus pauvres et les nantis augmenteront leur richesse. Alors, quelle est la meilleure solution ?
Nguyen Thi Thuan
Étudiante de 4e année à l’École des Langues Étrangères