Éditoriaux 2011

Dernier ajout : 23 janvier 2011.

  Sommaire  

Octobre 2011

Le Comité National au travail
C’est avec beaucoup de plaisir que les membres du
Comité National élus au Congrès d’Ivry se sont réunis
pour la première fois le 24 septembre dans l’atelier de
Dominique de Miscault, avenue d’Italie à Paris.

Après la présentation de chacune et chacun dans une atmosphère
conviviale, nous avons adopté à l’unanimité
la motion d’orientation discutée au Congrès et publiée
dans ce numéro de « Perspectives ». Elle constitue le
cadre général de notre activité.

Il faut maintenant la mettre en œuvre, la faire vivre.
Nous avons toutes les raisons d’être optimistes pour
cela, car les 78 participants au Congrès venant de
9 départements ont montré chacun à leur manière leur
attachement à notre association au moment de son 50e
anniversaire et le très beau numéro spécial de « Perspectives
 » consacré à cet anniversaire en fait la preuve.

Les Comités locaux et les adhérents auront à cœur de
le vendre car il constitue l’outil principal de notre association,
et c’est pourquoi, malgré les difficultés financières,
nous ne réduirons pas le nombre de pages.
La raison d’exister de notre association est de faire
connaître le Vietnam tel qu’il est aujourd’hui, son
histoire, sa culture, sa civilisation mais aussi de faire
connaître les conséquences des épandages de l’Agent
orange sur l’homme et la nature.
Nous nous sentons plus que jamais concernés par la
solidarité à l’égard des victimes.

Le débat sur le Vietnam du Congrès d’Ivry a bien préfiguré
les progrès que nous voulons accomplir pour
mieux connaître le Vietnam, être en mesure de donner
des appréciations sur quelques grands sujets en
connaissance de cause, en toute franchise et toujours
avec le seul souci de développer notre amitié entre la
France et le Vietnam.

Notre Comité National est formé de femmes et
d’hommes venant de tous les milieux sociaux, politiques,
inter-générations, c’est ce qui fait encore notre
richesse depuis la création de l’AAFV.
Bienvenue à nos amis d’origine vietnamienne qui nous
ont rejoints, leur participation sera très précieuse !
Le Comité National a mis en place les différentes commissions
de travail ouvertes à tous ses membres mais
aussi aux adhérents et à vous lecteurs de « Perspectives
 ».
• Agent orange : avec D. Demarch-Ronco
• Connaissance du Vietnam : avec A. Hugot-Le Goff
• Coopération décentralisée : avec P. Fromonteil
• Entreprises : H. Dang
• « Observatoire du Vietnam » : politique intérieure et
relations internationales : avec P. Jorland
• Solidarité : avec A. Dussarps
• Trésorerie, finances, ressources : avec H. Luc
• Tourisme : avec D. Clavequin
Au Comité National du 10 décembre elles présenteront
leurs modalités de fonctionnement, les thèmes choisis
et leurs premiers projets d’actions.

Mais d’ores et déjà nos objectifs sont clairs :
1. Nous allons développer la connaissance du
Vietnam, en premier lieu avec la diffusion et les
abonnements à « Perspectives » ;

2. Nous avons décidé le principe d’un prix de
l’AAFV pour récompenser des travaux d’études
sur le Vietnam ;

3. Après l’adoption de notre déclaration avec des
associations d’amitié européennes sur l’Agent
orange, une série de rencontres vont avoir lieu
avec des parlementaires, ministères, associations et
une pétition avec souscription est en discussion.

Enfin et c’est ce qui conditionnera toute notre activité,
nous avons pris à bras-le-corps notre situation financière.
Depuis 2009, des décisions énergiques ont été prises
pour augmenter les ressources de notre association, notamment
par l’augmentation des cotisations, la publicité
dans « Perspectives » ce qui a permis de le sauver
ainsi que le mécénat.

De plus en plus de menaces pèsent sur les associations,
comme la nôtre, qui ne reçoit pas de subvention publique
au niveau national. Nous sommes contraints de
prendre des mesures plus drastiques encore pour assurer
son existence.

Nous le ferons et vous tiendrons informés.
Nous le ferons avec la ferme volonté, non seulement
de continuer à exister mais de nous développer avec
la création de nouveaux comités locaux et en attirant
en nombre de nouveaux lecteurs pour « Perspectives ».
Au travail, donc, avec tous nos adhérent(e)s anciens et
nouveaux.
Bonne fin d’année !
Hélène LUC,
Présidente

 -------------------------------------------------------------------------------------

juillet 2011
Un beau congrès !

Merci à tous, amies et amis qui ont témoigné dans
le numéro spécial du 50e anniversaire de la création
de notre AAFV, à son Comité de rédaction et
sa rédactrice qui l’ont réalisé.

La diversité de tous ces témoignages exprime bien
ce qu’est l’AAFV : une association ouverte à tous
ceux qui aiment le Vietnam et veulent vivre dans
cette amitié qui nous unit si fort depuis si longtemps.
Notre 14e Congrès avec ses 72 participants était
aussi à cette image. N’est-ce pas le plus bel hommage
à rendre à Charles Fourniau et pour nous un
grand encouragement pour aller beaucoup plus loin.

Oui, nous avons le Vietnam à coeur, bien sûr, ce
Vietnam qui a fait se lever une bonne partie des
peuples de la terre dans son combat pour l’indépendance.
Le Vietnam a gagné contre le mastodonte
militaire américain, mais aujourd’hui le Vietnam se
construit dans la paix pour devenir. Après cinquante
ans de guerre et de conflits, il est devenu une nation
industrialisée, qui se place en tête d’un « sondage
BVA pour son optimisme dans l’avenir ».

Notre Congrès était centré sur la connaissance du
Vietnam d’aujourd’hui.
Le débat public que nous avons organisé à Ivry sur
le thème :
« Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le
Vietnam » était remarquable.
C’est ce que recherchait notre Comité National,
quand il a imaginé ce débat que nous voulions,
ouvert, franc et direct comme on le fait avec des
amis qui nous sont chers, avec des partenaires qui
se posent les bonnes questions pour toujours mieux
approfondir leur amitié et la solidarité si nécessaire
encore aujourd’hui. C’est ce qu’ont tenté
d’exprimer à leur façon, avec des convictions, des
approches nuancées, on peut même dire différentes
sur certains points, mais avec une sincérité absolue
et c’était l’essentiel, notre géographe, notre spécialiste
de l’économie asiatique, en passant par l’universitaire,
Président de l’Association d’amitié Allemagne-
Vietnam, la jeune et brillante doctorante et
la vice-présidente du Conseil général du Val-de-
Marne.
Ils ont su captiver un public, de tous les âges, diversifié
à l’image des orateurs.

Le défi que nous nous étions lancé, a été en partie
réalisé, à savoir d’aller plus loin dans notre connaissance
du Vietnam, de son histoire, sa culture, ses
traditions, sa place dans le monde et dans le Sud-est
asiatique, ses progrès, ses contradictions, ses
problèmes pour maintenir une justice sociale, ce
qui doit nous unir aujourd’hui, pour mieux vivre
sur notre planète, en France comme au Vietnam,
en sauvegardant la nature. Dans cette perspective,
nous nous proposons de mettre l’accent sur les
voyages et les conférences.

Ce pays de 89 millions d’habitants, aujourd’hui en
paix, à sa jeunesse, un haut niveau technologique.
Le Vietnam a entamé un partenariat avec le gouvernement
français et ses universités.

Des entreprises françaises travaillent avec le Vietnam
et des coopérations mutuellement avantageuses
devraient s’amplifier par un véritable partenariat.
Nos deux journées Vietnam, à Paris et à Lyon qui
furent un franc succès constituent une contribution
appréciée, et la discussion sur le rôle du Vietnam
dans le monde et ses institutions y a été passionnée.

Au Congrès les participants ont discuté longuement
et avec gravité, des conséquences des épandages de
dioxine - Cela reste une grande préoccupation.
C’est pourquoi nous avons décidé avec les quatre
pays représentés à notre Congrès, de faire une
déclaration commune (page 24) pour appeler les
parlementaires de chaque pays à un soutien rapide
et massif aux victimes de l’Agent orange et pour les
ravages causés sur la nature par les défoliants.

Mais pour réaliser tout cela nous avons besoin
d’une association plus forte avec de nombreux nouveaux
adhérents, de nouveaux Comités locaux qui
diffusent au numéro et par abonnements « Perspectives
 ». Nous l’avons sauvé avec l’aide financière
de nos annonceurs publicitaires, mais rien ne peut
remplacer les abonnements. Enfin nous avons élu
au Comité National, que nous avons commencé à
rajeunir, des spécialistes du Vietnam.
Nous allons tout faire pour que chacune, chacun y
trouve sa place et que le Comité National élabore
ses décisions collectivement.

La présence à notre Congrès de Monsieur l’Ambassadeur
de la République socialiste du Vietnam Le
Kinh Thaï, de nos associations sœurs, Allemande,
Suisse et Belge, de Raymond Aubrac, Raymonde
Dien, Alain Ruscio et Paulette Fourniau lui ont
donné un sens particulier.

2013 sera l’année du Vietnam en France et de la
France au Vietnam ainsi que celle du 40e anniversaire
de la signature des accords de Paris.
Une grande année donc pour l’amitié franco vietnamienne,
nous y prendrons toute notre part !
Hélène Luc


Avril 2011
L’AAFV a 50 ans

Les adhérents de notre association sont légitimement fiers du nom qu’elle porte et qui dit tout : Association d’Amitié Franco-Vietnamienne.
Début 1961, alors que peu de monde parle du Vietnam, un petit groupe choisit de fonder l’AAFV.
Nous le devons à Charles Fourniau, qui sera le premier Président, Alice et Jacques Kahn, Élie Mignot, qu’entourèrent très vite une pléiade d’orientalistes, de chercheurs, d’universitaires, de médecins, d’intellectuels,
de personnalités de toutes opinions et de toutes confessions, mais aussi, des travailleurs, des syndicalistes, de simples gens. Ce large éventail social,
politique, philosophique et religieux sera une constante de notre AAFV.
Avec l’escalade de la guerre américaine, le rôle et l’audience de l’AAFV s’élargirent, ses responsabilités s’accrurent, de l’analyse et de l’explication
politiques à la solidarité active, à laquelle les noms du docteur Henri Carpentier, du pasteur Voge et de sœur Françoise Vandermeersch sont restés attachés.

Alors que les bombes pleuvaient sur le Vietnam et que des défoliants contenant de la dioxine étaient déversés sur ses forêts et sa population, l’AAFV œuvrait aussi pour que de nouveaux liens s’établissent entre la France et ce pays ami, sur les plans politique et économique, ce qui la conduisait à travailler avec des diplomates et des entrepreneurs, peu
nombreux il faut le reconnaître à l’époque, comme sur celui, plus fécond, de la coopération scientifique et technique dont se préoccupait le CCSTVN,
avec Henri Van Regemorter et Alain Teissonnière.

La cheville ouvrière de cette action fut longtemps formée par Françoise Direr, André Leplat et Alice Kahn. C’est cette démarche que nous conservons avec le Vietnam indépendant et réunifié d’aujourd’hui.

Faire connaître le Vietnam, sa civilisation, ses traditions, ses réalisations contemporaines et ses succès, lui manifester notre amitié et notre solidarité. Certains envisageaient qu’il lui faudrait près de cent ans pour devenir une nation industrialisée, et voici que le congrès du Parti
communiste vietnamien vient de se fixer l’an 2020 pour atteindre cet objectif. La confiance dans le développement économique, social et culturel est telle que le peuple vietnamien apparaît comme le plus optimiste des 50 pays sondés par B.V.A. en janvier 2011. Oh ! Cela ne va pas sans une persistance de la pauvreté, cela ne va pas sans contradictions
ni sans difficultés pour maintenir la justice sociale, pour promouvoir les droits et la participation des citoyens, pour aider celles et ceux, trop nombreux encore, qui souffrent des séquelles de décennies de guerre, en premier lieu les victimes de l’Agent orange.

Notre association continue avec modestie, mais non sans fierté, à faire fructifier cet héritage avec les hommes et les femmes de notre temps, les jeunes qui aiment voyager, qui ont envie de voir ce que font ces peuples devenus indépendants. Selon nous, tous souhaitent en être solidaires. Ils ont envie de contribuer à la coopération économique, culturelle, aux échanges réciproques, comme nous l’avons fait à Paris le 5 mai 2010 et le 7 avril à Lyon, au cours de journées du Vietnam, qui ont rencontré un grand
succès auprès des entreprises et des élus.

C’est tout cela que permettent notre association et ses comités locaux. Ensemble, nous cherchons comment adapter notre activité au Vietnam et à la France d’aujourd’hui. Voilà pourquoi nous avons de grandes ambitions,
même avec de petits moyens, mais nous les réaliserons parce que nous avons beaucoup d’amis, d’adhérents en puissance.
C’est de cela que débattra notre 14e Congrès à Ivry- sur-Seine les 20 et 21 mai. Je souhaite de tout cœur qu’il soit marqué par l’arrivée de nombreux
adhérents et qu’il permette un renouvellement des instances élues.
Hélène LUC
Présidente

 

janvier 2011

Avant tout je veux adresser aux adhérents de l’AAFV et aux lecteurs de Perspectives mes meilleurs vœux pour 2011. Je souhaite à toutes et à
tous une année de bonheur et de santé, une année riche en amitié et en solidarité avec le Vietnam, ainsi qu’en initiatives locales et nationales allant
dans ce sens. Que l’année du chat nous apporte douceur et justice !

L’année 2011 sera celle de notre 50e anniversaire.
Cet événement donnera lieu à la publication d’un numéro Hors Série de Perspectives retraçant ces 50 années de présence et d’actions aux côtés des
Vietnamiens et du Vietnam que nous continuons d’aimer.

Forts du succès de la Journée d’étude du 5 mai 2010, « Le Vietnam face à son avenir », organisée à Paris avec le Cercle des Amitiés France-Vietnam,
nous préparons une nouvelle journée à Lyon le 7 avril, en partenariat avec le Conseil Régional Rhône Alpes et la Chambre de Commerce et
d’Industrie de Lyon.

Nous tiendrons notre Congrès les 20 et 21 mai prochains à Ivry sur Seine. Ce sera pour les adhérents de l’AAFV et ses amis l’occasion d’aller
plus loin dans notre connaissance du Vietnam et dans la réflexion sur les modalités d’aide, de soutien, de coopération, sur la recherche de nouveaux
partenaires. En effet, le Vietnam est désormais un pays à revenus intermédiaires, où le développement économique est très rapide, mais où la solidarité est toujours nécessaire. Nous avons besoin d’analyser ensemble les conditions et les effets de ce développement : va-t-il profiter à tous ? sera-t-il durable ? que vont devenir les valeurs traditionnelles ? comment pouvons-nous être toujours plus pertinents et plus efficaces dans nos initiatives de coopération ?

Nous serons évidemment très attentifs aux travaux du XIe Congrès du Parti Communiste Vietnamien qui abordera les questions stratégiques du
développement économique, culturel, social et environnemental,
de la démocratie, de la souveraineté et du positionnement du Vietnam sur la scène internationale où il joue déjà un rôle important.

Nous nous sommes fixé un premier objectif : atteindre, dès le début du Congrès, le nombre d’adhérents de la fi n 2010. Je fais donc appel à
vous toutes et tous pour renouveler rapidement votre adhésion à l’Association et votre abonnement à Perspectives.

Le dossier du numéro 76 de notre Revue est consacré à la Mort au Vietnam. C’est l’occasion de mieux faire partager la culture, la sensibilité,
les représentations et les pratiques sociales et religieuses
des Vietnamiens.
Les voyages constituent également un excellent moyen de rencontres.

Je souhaite ardemment que nous puissions continuer dans la voie d’une meilleure connaissance de toutes les dimensions de la vie au Vietnam
d’aujourd’hui, condition nécessaire à notre action d’amitié et de solidarité.
Hélène Luc
Présidente AAFV - Sénatrice honoraire