Fête de la Mi-automne

Dernier ajout : 2 septembre 2009.

Gâteaux de Mi-automne : les producteurs font leurs premiers fournées - 01/09/2009

Les géants de la pâtisserie tels que Kinh Dô, Huu Nghi, Hai Hà, Kotobuki... ont lancé sur le marché les premiers banh nuong, banh deo (gâteaux de Mi-automne) bien que l’on ne soit qu’au 7e mois lunaire.

Espérant conquérir le marché en précédant tous leurs concurrents, dès la fin du 6e mois lunaire, Kinh Dô, Hai Hà et Kotobuki ont commencé à présenter leurs gâteaux de Mi-automne. Suivent ensuite les autres producteurs comme Huu Nghi, Bibica, Dông Khanh, qui cherchent à inonder le marché avec leurs produits. Toutefois, ces produits ne sont pas les gâteaux haut de gamme, la plupart, traditionnels, étant aux haricots verts, aux haricots rouges, au thé vert, au chocolat, au jeune riz gluant, aux graines de lotus...

Contrairement à ce qui s’est passé l’an dernier avec une hausse des prix de 20%, cette année, ceux-ci sont calculés de manière souple selon l’évolution du marché. La plupart des producteurs prévoient une augmentation de 10-20% du volume de gâteaux.

Selon Phan Van Minh, directeur chargé du commerce pour la région Nord de Kinh Dô, cette compagnie compte en vendre 1.600 tonnes, soit une croissance de 10% sur 2008. Côté prix, une légère augmentation est inévitable, en moyenne de 8% et de près de 15% pour le luxueux "Trang vàng".

Bibica produira 400 tonnes de gâteaux, dont une partie est destinée aux personnes atteintes de diabète. Cette année, Dông Khanh mettra en vente environ 300.000 pièces, en hausse de 10% en glissement annuel, et dont 30% seront exportés en Europe et aux États-Unis.

Huu Nghi ajustera ses prix en fonction des gammes de ses produits, avec notamment une baisse prévue de 1.000-2.000 dôngs/pièce pour la catégorie "populaire", et au contraire, une augmentation pour ceux de luxe. Ainsi, la boîte spéciale de 9 pièces sera vendue 490.000 dôngs au lieu de 480.000 l’an dernier.

Refusant la vente dans la rue, Bordard - une marque française qui ne commercialise ses produits qu’en magasin et sur son site web, ambitionne d’écouler 350.000 gâteaux, soit une hausse de 50% en glissement annuel.

Au dire de producteurs, le prix des gâteaux de Mi-automne connaîtra une augmentation en suite de celle du sucre et d’autres matières premières.

Jusqu’à présent, les producteurs n’ont pas encore lancé leurs produits de luxe. Ceux qui sont déjà disponibles ont néanmoins des parfums et des goûts inédits tels que le gâteau au châtaigne de Maxim’s Bakery, le gâteau végétarien de Dông Khanh... Ce dernier a en outre présenté la boîte "Dông Khanh Anh Nguyêt" de 6 pièces, accompagnée d’une boîte de thé, vendue à un million de dôngs.

Selon les estimations de producteurs, cette année, les ventes de gâteaux de Mi-automne subiront les effets des difficultés économiques. Mais ils demeurent optimistes sur le marché de luxe, par nature peu influencé par une telle conjoncture, ainsi que sur les ventes de produits nutritionnels et de ceux destinés aux diabétiques.

Malgré cette animation chez les producteurs, le marché des gâteaux reste "calme". Dans les magasins de Dông Khanh, Kinh Dô... sur les rues Cach Mang Thang Tam, Cao Thang..., à Hô Chi Minh-Ville, les commandes sont pour la plupart en détail. Selon M. Binh, vendeur d’un magasin de Dông Khanh dans la rue Ly Thai Tô, 3e arrondissement, Hô Chi Minh-Ville, seulement 10 boîtes sont vendues chaque jour malgré l’ouverture du magasin il y a 10 jours.

Hanoi renforce le contrôle de la production de gâteaux de Mi-automne

Pour garantir la qualité des gâteaux de Mi-automne, le Service de la santé de Hanoi a demandé dès début août aux centres de médecine préventive des 29 arrondissements et districts de la capitale d’effectuer fréquemment des contrôles sur les certificats de qualité des produits, la sécurité alimentaire, l’origine des matières premières... dans tous les établissements de production, indique Nguyên Viêt Cuong, chef de ce service. Et à partir du 5 septembre, le Service de la santé lancera une inspection générale de l’ensemble des établissements.

Tùng Chi/CVN
(01/09/2009)