Gil Chaubon-Sevran

Dernier ajout : 23 juillet 2008.

Notre ami Gil Chaubon-Cévran nous a quittés, ce 21 juin, dans sa 75e année, c’est-à-dire très jeune…

La plupart des militants – sauf les plus récents – de l’Association d’Amitié Franco-Vietnamienne l’ont bien connu. Il a en effet passé de longues années à y travailler, à apporter dans les discussions, toujours très modestement, ses contributions, en particulier sur ses sujets d’intérêt principaux, la littérature et le cinéma du Vietnam d’aujourd’hui. Il avait été longtemps membre de l’équipe qui avait procédé à la rénovation du Bulletin, rebaptisé Perspectives France-Vietnam.

Gil, dont la famille avait vécu naguère dans l’Indochine coloniale (sa grand-mère était vietnamienne) était resté très attaché à la terre de ses ancêtres. Sa dernière grande joie fut sans doute sa récente visite au Vietnam avec ses deux enfants.

Depuis quelques années, Gil ne participait plus à la vie de l’AAFV. Il jugeait avec une certaine sévérité Perspectives France-Vietnam. Surtout, il avait très mal vécu la « crise » de l’Association, dont il jugeait responsable la direction issue de la rupture. Il avait préféré partir, sur la pointe des pieds, sans bruit, tout en restant adhérent. Je peux témoigner, pour l’avoir côtoyé très régulièrement, qu’il avait souffert et souffrait de cette situation.

Bien avant ladite « crise », d’ailleurs, Gil Chaubon s’était investi dans le CID Vietnam, dont il était devenu le Secrétaire. Extrêmement présent, très méticuleux et particulièrement compétent, il consacrait beaucoup de temps à la recherche et au recensement des ouvrages nouveaux, puis au contact avec les éditeurs francophones.

Nul ne soupçonnait, jusqu’à une date récente, la maladie qui allait le terrasser. Ne pouvant plus se déplacer, depuis quelques mois, il se tenait toujours informé de notre activité.

Le Vietnam a perdu un ami, fidèle et lucide.

Que son épouse, ses enfants, sa famille trouvent ici l’expression de nos condoléances attristées. Alain Ruscio