Hommages à Charles Fourniau

Dernier ajout : 19 mai 2010.

  Sommaire  


HOMMAGE À CHARLES FOURNIAU

Le terme Vietnamien Cây đa cây đề, banian , désigne une personne âgée qui a excellé dans un art, une science, une branche d’activité. Il connote
ce sentiment d’admiration et de vénération que le peuple nourrit pour l’arbre sacré des pagodes, et dont la frondaison abrite des génies bienfaisants. Aux yeux de ses amis et connaissances au Vietnam,
Charles Fourniau est un banian pour deux raisons.

En premier lieu, comme ardent artisan du rapprochement franco-vietnamien dès la fin de la guerre. Au fil de plusieurs décennies, en tant que Président (presque à vie) de l’Association Franco- Vietnamienne, il s’est dépensé sans compter pour bâtir l’amitié entre les deux peuples. Personnellement, je dois le remercier de m’avoir aidé de ses conseils
dans les dernières années 50 quand je dirigeais Le Vietnam en marche et de m’avoir donné son soutien inconditionnel chaque fois que je venais à Paris.

Deuxièmement, comme historien du Vietnam contemporain. Historien
« engagé ». Comme l’a déclaré Thomas Hodgkin dans la préface de son
Vietnam, The revolutionary path, « All historian, I believe, must be somewhat engaged ». Engagé, mais non partial, tel était Charles. Il a travaillé avec acharnement des dizaines d’années durant pour mettre
au point sa thèse doctorale sur une époque cruciale de l’histoire du Vietnam : Domination coloniale et résistance nationale 1888-1914. Son œuvre de science et d’amour profite beaucoup aux historiens d’Hanoi qui n’ont pas eu le temps et les moyens de fouiller dans les archives de la France d’outremer.
Charles nous a quittés mais son banian demeure dans notre mémoire, toujours vert.

Hữu Ngọc Huu Ngoc
Études vietnamiennes et Vietnam Cultural Window (Hanoi)

  _________________________

Il y a deux aspects dans l’hommage à Charles Fourniau qui sera rendu par l’assemblée générale de l’Association d’Amitié Franco-Vietnamienne.

JPEG - 71.3 ko
Charles Fourniau au centre

Le premier, et de loin le plus important, sera de confirmer que nous maintiendrons la ligne générale que Charles avait si fortement contribué à tracer, et cela, dans les conditions de notre temps. L’hommage personnel prendra la forme du financement d’une école portant son nom et de la publication d’un livret dont la confection sera réalisée en accord avec la famille. Dans la mesure même où nous parlons d’un « fonds Charles Fourniau », il va de soi que cela n’est pas limitatif et que d’autres propositions pourraient être retenues.

Le deuxième est beaucoup plus trivial. Il s’agit de ne pas perdre les timbres « tulipe » que nous pensions pouvoir utiliser pour l’envoi des reçus fiscaux et que la Poste a refusés, au motif que le courrier en question était de gestion et non point de promotion. Cela représente un coût de quelque 200 euros. Nous proposons de réutiliser ces timbres pour la convocation de l’AG, et de la façon suivante : outre la convocation elle-même, dont la rédaction ne saurait qu’être réglementaire, nous rédigerions un texte séparé ainsi rédigé, qui sera présenté aux services postaux :

HOMMAGE À CHARLES FOURNIAU

  ______________

L’Association d’Amitié Franco-Vietnamienne entend rendre hommage à Charles FOURNIAU, qui fut, en 1961, l’un de ses fondateurs et, pendant plusieurs décennies, son Président-délégué.


Cet hommage sera rendu le samedi 19 juin 2010, à partir de 16 heures

Nous vous y convions cordialement.

À cette heure, deux initiatives ont été lancées. La première est la publication d’un opuscule regroupant les hommages rendus lors des obsèques, un cahier photographique et quelques autres textes retenus en accord avec la famille. Le deuxième est le financement d’une école maternelle portant le nom de Charles Fourniau. Le site en a déjà été retenu en accord avec la Croix-Rouge vietnamienne. Sans qu’une campagne n’ait été organisée, nous avons déjà réuni 1.200 euros de contributions individuelles et un engagement du comité Ile de France à hauteur de 3.000 euros. D’autres comités locaux ont donné leur accord de principe.

Le montant habituel d’un tel projet est d’environ 10.000 euros, mais nous souhaiterions aller un peu plus loin qu’à l’accoutumée dans la construction de l’établissement et, en même temps, éviter que ce projet ne vienne obérer les actions solidaires déjà été retenues par notre association au titre de l’année 2010. Nous vous appelons donc à participer à ce qui sera un hommage solidaire en étant présent le samedi juin et en nous faisant parvenir votre contribution, sous la forme d’un chèque adressé à l’AAFV, 44 rue Alexis Lepère, 93100 Montreuil, en indiquant au dos : « fonds Charles Fourniau ».

En vous remerciant d’avance, nous vous prions, cher(e) ami (e), d’accepter l’expression de nos sentiments les meilleurs.
La présidente
Hélène LUC

http://etudescoloniales.canalblog.com/archives/2010/04/22/17658089.html