Jeannine la femme de Raymond Mignot

Dernier ajout : 8 janvier 2012.

Le mercredi 30 Novembre Jeannine la femme de Raymond Mignot est décédée. Nous avons appris avec une grande émotion la triste nouvelle du décès de Jeannine. De suite avec Ammour nous avons prévenu ses amis au Vietnam en particulier ceux de l’Institut Pasteur d’Ho Chi Minh Ville.
J’avais connu Jeannine bien avant notre investissement au Vietnam ; avec Raymond nous nous sommes connus en 1965 car nous travaillions à EDF. Par la suite il devint mon chef et durant plus de dix ans au rythme du 3x8 nous avons passé ensemble autant de temps qu’avec nos familles qui se fréquentaient régulièrement. Avant de partager ce triste moment nous en avons connu beaucoup très agréables comme le mariage des enfants. Chaque fête de l’Huma se terminaient au 158 rue Charles Floquet. Malgré mon retour dans mes Landes natales nous avons continué à nous voir en particulier à chaque fin de cure dans les Pyrénées Jeannine et Raymond s’arrêtaient quelques jours à la maison
En Mars 1986 avec Raymond nous faisions partie de la première équipe de techniciens envoyée par l’AAFV pour la rénovation du laboratoire de fabrication du BCG.
Pour le Centenaire de Vien Pasteur en 1991 Jeannine se rendit avec nous pour la première fois au Vietnam. De nombreuses visites suivirent dont la dernière en ma compagnie en 2007. Jeannine s’est impliquée toute sa vie dans de nombreuses activités dont l’aide au Vietnam. Dans l’ombre elle a beaucoup fait.
Le mercredi 7 Décembre, lors de la cérémonie au funérarium de Montfermeil je suis intervenu en cette triste circonstance au nom de l’AAFV, notre présidente Hélène Luc n’étant malheureusement pas libre. J’ai lu l’un des nombreux messages de sympathie et d’amitié arrivés du Vietnam, celui de Nhung une laborantine qui appelait Jeannine et Raymond maman et papa. Son père mort durant la guerre américaine était né la même année que Raymond ; dès le premier séjour Raymond lia des liens privilégiés avec elle.
Tous les amis de Raymond, et ils sont nombreux, l’assurent de leur sympathie, de la part qu’ils prennent à son deuil et voudraient que leur amitié lui soit de quelque réconfort dans cette dure épreuve. Plutôt que des fleurs nous proposons au nom de l’AAFV avec le plein accord de Raymond d’offrir par l’intermédiaire de la Croix Rouge vietnamienne une vache à une famille victime de l’agent orange/ dioxine. Alain Dussarps