L’arbalète magique

Dernier ajout : 25 juillet 2008.

C’est dans le cadre délicieux du Théâtre du Soleil à la Cartoucherie de Vincennes qu’a été présenté ce mini-opéra de Tôn-Thât Tiét. Vous connaissez forcément Tôn-Thât Tiét, sans le savoir peut-être, car il a composé la musique des trois films de Tran Anh Hung. Tôn-Thât Tiét a étudié dans les années soixante l’écriture musicale au Conservatoire de Paris, en particulier avec André Jolivet. Il souhaite maintenant faire une synthèse entre les traditions occidentales et orientales : bien franchement, en ce qui concerne « L’Arbalète magique », c’est l’aspect occidental qui saute aux oreilles, avec le côté plutôt ingrat de l’opéra contemporain… Les instruments de musique (comme les chanteurs) sont occidentaux, mais la mise en scène s’inspire du théâtre musical traditionnel « chéo ».
Le livret de Tam Quy utilise une légende vietnamienne : un salopard de prince chinois s’attire la confiance du roi et l’amour de la princesse pour dérober l’arbalète magique et …. conquérir le VietNam, évidemment ! Ames morales, rassurez vous, le prince était sincèrement épris, et il se suicide au final sur le corps de sa bien aimée. A partir de ce jour, les huîtres, baignées du sang des amants, produisent des perles roses…..

Anne Hugot –Le Goff