L’université Tri Viêt, un projet novateur

Dernier ajout : 24 octobre 2008.

L’UNIVERSITÉ PRIVÉE « TRI VIỆT »
UN PROJET NOVATEUR

L’université « Tri Viet » [1] qui ouvrira en 2011, se veut un modèle universitaire pilote dans le contexte d’un Vietnam en transition.

Ces dernières années, si l’économie vietnamienne a émergé notablement sur la scène internationale, l’éducation vietnamienne par contre, notamment supérieure, ne se hisse pas au niveau de la demande en ressources humaines qualifiées. Quelques universités vietnamiennes, pour mieux se qualifier et pour attirer plus d’étudiants, ont collaboré avec différentes universités étrangères, certaines avec des pays asiatiques développés comme Singapour, le Japon, la Corée, d’autres optent pour les universités anglo-saxonnes d’Australie

JPEG - 190.4 ko
Vietnam Australia International School à Ho Chi Minh Ville

ou des États-Unis, sans oublier de nombreuses coopérations universitaires avec la France depuis de longues années. Les enfants issus des familles riches choisissent d’étudier à l’étranger afin d’avoir une meilleure qualité de formation. Ceci dit, la plupart des universités vietnamiennes offre des enseignements qui ne répondent pas au besoin réel du marché économique tant sur le plan quantitatif que qualitatif. D’importantes lacunes et faiblesses dans les méthodologies d’enseignement doivent être surmontées avant de pourvoir atteindre les normes éducatives internationales.

Expérience pilote

Sur cette toile de fond est né le projet de création d’une université privée internationale mais qui est l’œuvre et la propriété d’un groupe de Vietnamiens. Nommée « Tri Viet », cette université se veut novatrice en matière d’enseignement parce qu’elle promet d’utiliser des méthodes pédagogiques modernes dont l’incitation à la réflexion personnelle et à l’esprit critique, aux rapports interactifs entre l’enseignant et l’étudiant ; l’orientation vers la recherche ; l’approche transdisciplinaire. L’université formera des étudiants citoyens dotés d’un grand sens de l’intégrité personnelle et de la responsabilité sociale.

Etant université pluridisciplinaire, Tri Viet privilégiera dans un premier temps des formations répondant aux besoins de l’économie et de la société vietnamiennes dans les domaines des langues étrangères, gestion, ingénierie et technologie, et communication et design, répartis en quatre facultés. Chaque faculté s’organisera en plusieurs départements spécifiques, par exemple la faculté de gestion aura quatre départements : finance & banque, hôtellerie et tourisme, services de santé et nursing , gestion portuaire. L’Université démarrera avec le niveau du DEU (Diplôme d’études universitaires), soit bac + 4 au Vietnam Les deux premières années seront consacrées aux matières interdisciplinaires fondamentales faisant partie du tronc commun pour chaque discipline. Un enseignement via internet sera intégré pour assurer la contribution régulière d’enseignants de haut niveau en dehors du Vietnam.

Le parcours universitaire d’un étudiant de Tri Viet pourra se compléter par un programme d’échange et de transfert avec les universités étrangères partenaires qui les accueilleront dans leur établissement pendant un ou deux ans.

L’équipe des fondateurs, présidée par Madame Ton Nu Thi Ninh [2] , réunit des personnes talentueuses (dans divers domaines universitaire, économique, politico-social) et soucieuses de l’avenir de la jeunesse vietnamienne. Elle veut faire de l’université Tri Viet un lien entre le monde académique et le monde professionnel en construisant des rapports étroits avec le marché économique, les institutions publiques et privées, ainsi que des entreprises nationales et internationales qui seront les futurs employeurs. L’Université Tri Viet possèdera une équipe académique diverse, qualifiée et expérimentée, à la fois vietnamienne (nationale et d’outre-mer) et internationale. Tri Viet se distinguera des autres universités publiques et privées vietnamiennes actuelles par sa politique d’ouverture et son engagement de créer un réseau d’accueil des intellectuels vietnamiens de l’étranger tant sur le plan académique que sur celui de la compétence managériale. Les deux Centres d’études internationales et d’études asiatiques devraient servir de creuset d’idées et de connexions régionales et globales.

Environnement international intégré dans la culture vietnamienne

Cette université se singularisera également par son environnement de travail multilingue, utilisant l’anglais comme langue d’enseignement et offrant une mise à niveau de l’anglais pendant les deux premières années. L’apprentissage d’une deuxième langue au choix entre le français, le chinois, le japonais ou autres, sera obligatoire à partir de la deuxième année parce que l’enseignement multilingue devient indispensable pour les citoyens de l’ère de la mondialisation. Les échanges avec des universités étrangères à travers des séjours d’études des étudiants renforceront d’une manière intensive leur niveau linguistique et leur ouverture d’esprit à l’égard des autres cultures. Parallèlement, les étudiants de Tri Viet auront obligatoirement des cours d’études vietnamiennes (en vietnamien et en anglais) afin de leur rappeler leurs origines. L’ambition de Tri Viet est de faire de ses étudiants des citoyens éclairés du Vietnam et du monde, manifestant une responsabilité vis à vis de la communauté.

Ce Centre d’excellence en éducation sera localisé dans Ba Ria - Vung Tau, province méridionale côtière, dotée d’une économie dynamique et prospère, à 80 kilomètres de Ho Chi Minh Ville. Il répondra aux besoins en ressources humaines non seulement de la province et de toute la région sud du Vietnam mais espère à terme recruter sur l’ensemble du territoire. Dans le cadre d’un vrai campus de 55 hectares, ayant l’ambition d’être le premier campus vert du pays répondant aux critères d’efficience énergétique, de respect de l’environnement et de développement durable, des résidences universitaires seront organisées sur le modèle des collèges britanniques. Ce campus organisera des activités sportives, culturelles et autres activités collectives (club de débat, concours d’éloquence, camps d’été pour les jeunes Vietnamiens vivant à l’étranger) afin d’offrir une vie estudiantine stimulante et harmonieuse.

Université privée vouée au service public

Bien qu’elle soit privée en terme de financement, l’université génèrera des revenus qui seront essentiellement consacrés à une mission d’intérêt général afin de répondre au besoin en ressources humaines de haute qualité du pays. Les étudiants de Tri Viet doivent avoir des compétences dans leur domaine, être capables de s’adapter à des milieux changeant rapidement, de travailler efficacement à la fois dans les environnements nationaux et internationaux. Le projet contribuera activement à l’amélioration de l’éducation vietnamienne dans la gouvernance universitaire pour un développement durable en terme éducatif, environnemental, et social.

L’ouverture de l’université Tri Viet est prévue pour 2011. D’ici jusqu’au jour J, il reste beaucoup de travail à faire mais avec la puissante détermination et motivation des fondateurs et de leurs conseillers et de l’équipe Tri Viet le projet ne pourra qu’aboutir. Plus que jamais, ils ont besoin du soutien, de l’encouragement et de la coopération de tous ceux qui veulent voir le Vietnam se développer d’une manière efficace et durable. Tri Viet remercie d’avance tous ses amis.

Ton Nu Thi Ninh
Présidente du Comité Fondateur de Tri Viet
Nguyen Thi Hong An,
Equipe Tri Viet

Notes

[1se traduit en français le : "génie vietnamien" comme l’on dit le "génie français".

[2Précédement vice présidente de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale. Elle n’a pas sollicité le renouvellement de son mandat de députée lors des élections de 2007 et se consacre à ce projet.