LE VIETNAM DANS LA GÉOPOLITIQUE ET LA CRISE MONDIALE EN 2012

Dernier ajout : 19 janvier 2012.

LE VIETNAM DANS LA GÉOPOLITIQUE ET LA CRISE MONDIALE EN 2012

par Philippe Delalande, économiste

1/ Les rapports de forces changent rapidement en Asie. La montée en puissance de la Chine se poursuit. Elle a une incidence sur ses voisins. Le Vietnam est en première ligne. L’effort poursuivi constamment par la Chine pour affirmer sa souveraineté sur la mer de Chine méridionale et ses archipels heurte les intérêts du Vietnam qui se sait démuni de moyens de rétorsion et hésite à affronter la Chine. Depuis peu les États-Unis tentent de reprendre pied en Asie -Pacifique. Le Vietnam se réjouit de ce contrepoids susceptible de contraindre la Chine à la réserve, mais il doute, comme les autres pays de l’ASEAN, de la détermination des États-Unis. N’est-ce pas là que déclarations électorales destinées à la population américaine de plus en plus hostile à la Chine ?

2/ La crise économique mondiale frappe principalement les États-Unis et l’Europe. L’Asie semble largement épargnée. Ce n’est que partiellement exact. Certes la Chine a réalisé une croissance de 9,2% de son PIB et le Vietnam de 5,8 % en 2011. Le Vietnam demeure dans la zone de forte croissance économique dans le monde. Mais le Vietnam est pourtant frappé lui aussi par la crise. Sa balance commerciale, sa balance des paiements, son budget sont lourdement déficitaires. Ces difficultés lui imposent une cure d’austérité dont il n’était plus familier. Faut-il penser que son développement est compromis ? Sans doute pas mais il est de plus en plus dépendant de la mondialisation et de moins en moins maître de son modèle de développement.

Le jeudi 26 janvier à 20 h 30
Espace Jean Vilar, 1 rue Paul Signac, 94110 ARCUEIL

La conférence sera précédée d’un buffet à 20h dans le même lieu

Comment se rendre à la conférence : RER station Arcueil Cachan