La Croix-Rouge Vietnamienne

Dernier ajout : 16 juillet 2010.

La Croix-Rouge Vietnamienne


Depuis 1992, pour nos actions en matière de solidarité, la Croix Rouge Vietnamienne (CRV) est notre seul partenaire. Ce choix appelle une explication. En effet, on ne trouve pas au Vietnam des professions et
des réseaux consacrés au travail social sur le modèle français ;

inversement, les travailleurs sociaux français n’ont pas pour mission de prendre des initiatives économiques.

Créée en 1946, la Croix Rouge Vietnamienne constitue une des institutions fondamentales de la société, sur le plan de la solidarité assurée par la
collectivité. Dans le cadre national, elle est membre du « Front de la Patrie », qui est un élément essentiel du système politique vietnamien. Dans le cadre international, elle se trouve affiliée au « Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ».

Rappelons que ce Mouvement est composé du Comité international
de la Croix-Rouge (CICR, basé à Genève), de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, et des Sociétés Nationales présentes dans 186 pays.

Les missions fondamentales de la CRV débordent de beaucoup le périmètre des activités de la Croix- Rouge française ; elles se déploient dans les domaines de la prévention des catastrophes, de la santé de base,
ainsi que de la coopération au développement. Ainsi, la CRV collabore depuis 1994 avec les communautés locales pour restaurer les mangroves ; environ 12.000 hectares de palétuviers ont été plantés avec son concours.

Les actions en faveur de catégories défavorisées tiennent une grande place dans les activités de la CRV. Mentionnons spécialement les problèmes
particuliers des handicapés, des minorités ethnolinguistiques
et des femmes démunies. Dans cette perspective, le soutien aux victimes de l’Agent Orange constitue une des principales missions de base qui lui
sont dévolues par les pouvoirs publics. Énumérons quelques-unes des autres responsabilités dévolues à la CRV : campagnes de vaccinations, soutien aux adultes démunis ou vulnérables, obsèques des personnes isolées ;

dans certaines provinces la CRV a ouvert des restaurants où les plus pauvres viennent manger gratuitement ;

intervention dans les régions éloignées au niveau de la santé, de l’hygiène,
de l’eau propre, de l’éducation, de la formation ;

premiers secours lors des accidents de la route de plus en plus nombreux ;

financement d’écoles maternelles,

bourses pour les bons élèves pauvres ;

construction et équipement de centres de formation professionnelle pour la couture, la coiffure, l’informatique, la brocatelle, la broderie… ;

micro crédits pour l’élevage, les semences et les engrais ; construction de « maisons du cœur » (petites maisons en dur offertes aux familles
nécessiteuses mal logées). Et ainsi de suite…

Le développement du Vietnam entraîne une évolution dans les activités de la Croix-Rouge. Mais la rapidité même de ce développement risquerait d’accentuer certaines inégalités entre villes et campagnes, entre Kinhs et minorités ethnolinguistiques, entre personnes valides et handicapés… Bien des mission de la Croix-Rouge tendent à réduire ce risque. C’est justement dans ce domaine que les actions financées par l’AAFV restent nécessaires et particulièrement efficaces. JM

Portfolio