La coopération franco-vietnamienne dans le secteur de l’eau et de (...)

Dernier ajout : 4 avril 2010.

La coopération franco-vietnamienne dans le secteur de l’eau et de l’environnement


La France a consacré au secteur de l’eau et de l’environnement du Vietnam une importante contribution financière et technique. Son intervention, destinée au début aux opérations d’alimentation de la population en eau potable (construction de nouveaux ouvrages, réhabilitation et modernisation d’infrastructures anciennes), s’est progressivement orientée ensuite vers
le domaine de traitement des eaux usées, de lutte contre les inondations et de protection de l’environnement, avec des projets de plus grande envergure
nécessitant des technologies plus complexes. Elle se poursuit à l’heure actuelle avec le concours de l’Agence française pour le Développement (AFD).

À côté de cette intervention, s’est développée également depuis une dizaine d’années une importante coopération entre les collectivités territoriales des deux pays, souvent avec l’aide des ONG présentes au Vietnam. Contrairement aux travaux des années précédentes de l’aide publique, cette coopération décentralisée porte sur des dispositifs de taille modeste, à l’échelle d’une commune rurale, d’un quartier, d’une école ou d’un établissement hospitalier. Son impact n’en est pas moins important : à ce jour,
la coopération avec le Syndicat des Eaux d’Ile de France, par exemple, a permis l’accès à l’eau potable à 200 000 ruraux. À l’avenir, cette forme de
coopération sera sans nul doute appelée à un fort développement, compte tenu des dispositions de la loi du 9 février 2005 (dite loi Oudin) qui autorise les collectivités locales et les Agences de l’eau françaises à consacrer 1% de leur budget Eau au secteur de l’eau et de l’environnement des pays en développement.
La recherche scientifique et la formation n’ont pas
été non plus ignorées. L’appui apporté par la France dès 1999 à l’école scientifique, dite École de Doson, consacrée au thème « Ressource, Qualité et Traitement de l’eau » et organisé conjointement par le Centre National de la Recherche Scientifique français (CNRS) et par l’Académie des Sciences et des Technologies du Vietnam (VAST), avec la collaboration des entreprises et de l’Agence de l’eau Seine-Normandie, a permis de lancer la formation en France de jeunes chercheurs vietnamiens (doctorat) sur de sujets intéressant l’eau et l’environnement. Un Centre de Formation aux Métiers de l’Eau et de l’Environnement a été également créé en 1997 dans la périphérie
de Hanoi avec l’aide française : les formateurs du Centre, formés par la France, ont dispensé à ce jour, à l’ensemble du personnel administratif et technique de chacune des régies des eaux vietnamiennes, une ou
plusieurs sessions de formation.
Nguyen Tien Duc