La fête de la bodhisattva Kouan Yin

Dernier ajout : 20 juillet 2009.


La fête de la bodhisattva Kouan Yin est organisée régulièrement chaque année, dans le cadre des « Montagnes de marbre », à Da-Nang.
Célébrée pour la première fois en 1960 à l’occasion de la cérémonie inaugurale de la statue de la bodhisattva érigée dans la grotte Hoa Nghiêm, longtemps empêchée à cause de la guerre, la fête a été à nouveau célébrée chaque année depuis 1991 le 19ème jour du second mois du calendrier lunaire. Cette fête se déroule pendant trois jours. A côte des rites bouddhistes, il y a aussi des activités pour les touristes : cuisine végétarienne, kermesse, chants et musiques traditionnels, concours de jeux d’échecs, sculpture... Le but de cette fête est une prière pour la paix du pays, pour le bonheur et une meilleure vie pour tout le monde.

La statue « Paix pour le monde »


Cette année, à l’occasion de « la fête du 19 février », les visiteurs vietnamiens et étrangers sont venus nombreux admirer la plus grande statue de bouddha en jade du monde. Le Vietnam est le premier pays où a été exposée cette statue.

Tout le monde parle dans la fête de l’histoire extraordinaire de ce chef-d’oeuvre. La statue, haute de 4,8 m et pèse 5 tonnes, a été sculptée en Thaïlande. En 2000, un bloc de jade (Néphrite) pesant 18 tonnes a été découvert dans le grand nord canadien. C’est ce joyau qui a été utilisé pour faire cette statue. Après Da-Nang, elle va descendre au Sud, dans les villes de Sài Gòn, Ba Ria, Vung Tau et Dong Thap.

Répondant au journal « Thanh nien » (Jeunesse), monsieur Ian Green dit : « Nous sommes très heureux d’être présents ici, au Viet Nam. Je pense que c’est le pays le plus approprié dans le monde entier pour organiser cet événement, surtout dans la fête de la bodhisattva ». Cet australien s’est converti au bouddhisme après un voyage en Inde au début des années 1970 où il avait pu visiter le jardin de « Loc Uyen » où le fondateur du bouddhisme a prêché la 1ère fois après s’être réveillé. Touché par cette religion, Ian Green devenu bouddhiste n’a eu de cesse d’étudier l’enseignement de Bouddha.
Qu’est-ce qu’en pensent les Danangais ?

Toute la ville de Da -Nang a beaucoup parlé de cette fête au début du mois. Pour les bouddhistes danangais, c’est la plus grande occasion de montrer la sincérité de leur foi. Ma grand-mère (74 ans) et ses copines se sont inscrites dans un programme de la pagode Thanh Bình. De ce fait, elles ont fait du camping pendant la fête à la pagode de bodhisattva. Durant trois jours, elles ont pu participer à tous les rites bouddhistes. Elles étaient très contentes.
D’autre part, les jeunes s’occupent de cette fête aussi bien que les vieilles dames. Kim Liên, une vendeuse de 20 ans, m’a dit qu’elle devrait travailler une heure plus tôt ce jour là pour avoir le temps d’aller voir la statue. Pour elle, la statue était plus belle, le soir, avec des lumières et la musique.
Ce grand rassemblement de visiteurs venus souvent de très loin a été pour certains l’occasion de gagner un peu d’argent. Une dame, habitant à côté de la pagode, m’a confié qu’elle avait pu gagner sept millions de dongs en 2 jours en gardant des véhicules.

Minh Trang