Philippe DELALANDE 1 mai 2010

LE VIETNAM DANS LE MONDE

À la fin de la décennie 80, le Vietnam est isolé.
• Il est sous embargo américain,
• Il est condamné par l’ONU, pour son « occupation » de 10 ans du Cambodge, depuis 1979.
• Il n’a plus d’aide soviétique, Le CAEM (comecon) dont il était membre se disloque
• Le pacte de Varsovie auquel il était associé n’a plus d’existence

En 2010, il est pleinement inséré dans la communauté internationale
• Il achève fin 2009 son mandat de deux ans (2008-2009) de membre non permanent du conseil de sécurité de l’ONU qu’il a présidé en octobre 2009
• Il préside en 2010 l’ASEAN (Association des nations du Sud-est asiatique)
• Il est un membre actif de l’Organisation internationale de la Francophonie,
• Il est membre de l’OMC depuis 2007 et de l’APEC
• Ses relations avec les Etats-Unis sont bonnes. Quel chemin parcouru en 20 ans !

Les obstacles à un rôle accru dans le monde
• Sa pauvreté malgré une croissance de 7,5% l’an depuis 1990. (Son PIB : 90 Mds $ = 3% du PIB français. Malgré 86 Mn d’hab son poids économique est faible en Asie
• Son sous équipement en infrastructures de communication l’handicape

Ses atouts pour l’avenir.
• Sa situation sur la voie maritime la plus naviguée au monde. Mais il n’a pas encore de port en eau profonde. Son commerce en containers transite par Hong Kong, Singapour
• Sa population jeune, 3ème après Indonésie et Philippines. 100 mn d’hab en 2050

Son problème : ses relations complexes avec à la Chine
• Le déficit commercial avec la Chine croît plus vite qu’avec le monde. Les produits chinois envahissent le Vietnam et entravent l’essor de son industrie de consommation
• Les IDE chinois sont ressentis par l’opinion comme une sujétion à la Chine qui recherche partout des matières premières
• La main mise chinoise sur la mer de Chine méridionale, archipels Paracels et Spratleys
• À l’inverse, les 2 partis communistes « frères » ont des relations mutuelles étroites

Son rôle dans le sud-est asiatique et l’ASEAN s’accroît
• Sa diplomatie discrète et efficace, son absence d’agressivité sont appréciées
• Son souci de préserver son indépendance, de ne pas intervenir dans les affaires des autres, sa non implication dans toute alliance militaire, le font respecter.
• Son engagement dans les efforts d’organisation de l’Asie orientale

À la recherche de contrepoids à la pression chinoise il offre un rôle à la France et à l’Europe