Les Instituts Pasteurs au Vietnam : un patrimoine bi-culturel par Annick (...)

Dernier ajout : 25 avril 2010.

CONNAISSANCE DU VIETNAM : Les conférences AAFV /CID /UGVF

Les Instituts Pasteurs au Vietnam : un patrimoine bi-culturel

par Annick Guenel, ingénieur CNRS au Centre Asie du Sud-Est (CNRS et EHESS)

C’est à Saigon qu’a eu lieu, en 1891, la première implantation hors de France d’un laboratoire pastorien. Durant la colonisation, trois autres filiales de l’institution parisienne ont été créées au Viêt Nam - dont celle de Hanoi en 1925. Pourvoyeurs de vaccins pour la colonie, et ainsi à l’origine de campagnes de prévention menées auprès des populations locales, les instituts Pasteur du Viêt Nam ont en même temps constitué la voie d’entrée dans le pays de la microbiologie, une science qui trouva assez rapidement des adeptes parmi les Vietnamiens. Bien que ces instituts aient été nationalisés et restructurés lors de la décolonisation – selon toutefois des schémas différents au nord et au sud du pays – les missions qui leur ont été alors assignées témoignent de la volonté d’une certaine fidélité à la « tradition pastorienne ». Mais cette tradition, malgré son empreinte parisienne, est aussi revendiquée comme appartenant à la réalité vietnamienne dans l’histoire des instituts, telle qu’elle a été depuis ré-écrite. Importe peu la nationalité d’origine de ses « héros », considérés d’abord comme des hommes de science ayant œuvré sur le territoire vietnamien - la carrière de Yersin en est le plus parfait exemple.

Cette perpétuation de la tradition sera en partie illustrée par une iconographie.

*

mardi 20 avril 2010 à 19 h

au siège de l’UGVF, 16 rue du Petit Musc, 75004 Paris

Renseignements auprès de l’UGVF, Tel : 01 42 72 39 44

Comment se rendre aux conférences : métro Sully Morland (ligne 7)