JPEG - 79.6 ko
JPEG - 119.4 ko
JPEG - 78.5 ko
JPEG - 58 ko
JPEG - 90 ko
JPEG - 44.1 ko
JPEG - 39.8 ko
JPEG - 36.9 ko
JPEG - 41.8 ko
JPEG - 41.2 ko
JPEG - 38.1 ko
JPEG - 37.2 ko
JPEG - 48 ko
JPEG - 45.6 ko
JPEG - 68.9 ko
JPEG - 56.3 ko
JPEG - 60.6 ko
JPEG - 121.6 ko
JPEG - 134.9 ko
JPEG - 72.2 ko
JPEG - 48.6 ko
JPEG - 76.3 ko

Avant la guerre américaine, il y avait un roi des éléphants qui possédait un troupeau de plus de 400 pachydermes. À quelques 40 Kms à l’Ouest de Buon Ma Thot, on peut visiter le cimetière où il s’est fait construire une tombe de taille. . Aux alentours d’autres tombes sont ornementées, rappelant la présence et presque le culte des éléphants dans cette région des Hauts Plateaux.
Il ne reste qu’un peu moins de 200 éléphants en semi liberté dans les quelques parcs nationaux de la région.
Chaque année à la fin de l’année la "Fête des éléphants" donne lieu à de nombreuses festivités et spécialement à la course des éléphants.
Dans cette région qui vit un boum économique à cause du café, ces fêtes sont l’occasion de rassemblements très courus par de nombreux investisseurs du pays.

100.000 dôngs d’amende pour des poils arrachés
L’éléphant est sacré pour les montagnards de Tây Nguyên, à tel point que le plus beau cadeau que vous puissiez leur faire, c’est de leur offrir des poils de la queue d’un pachyderme. C’est ce que fera le garçon amoureux qui veut déclarer sa flamme. La fille glissera les longs poils noirs dans son bracelet, ce qui signifiera que l’affaire est conclue et qu’aucun obstacle ne pourra empêcher leur union ! Les poils sont considérés aussi comme de véritables porte-bonheur. C’est pourquoi, cette année, lors de la fête des éléphants, deux animaux participants ont été amputés de cette partie de leur anatomie. Sacrilège !
Autre partie précieuse de l’anatomie des éléphants, pour des raisons purement commerciales cette fois : l’ivoire. Une paire de défenses longues d’un empan - équivalent à la distance pouce-petit doigt dans leur écartement maximal - coûte près de 10 millions de dôngs. Autant dire que ces longues dents pointues sont très convoitées. Parmi les trente sportifs participant à la fête des éléphants de l’année dernière, seulement une dizaine arborait des défenses, courtes pour la plupart car sciées. Un animal en avait même une seule. "Aucun cornac n’ose laisser pousser les défenses de peur que des malandrins ne tuent l’animal pour les lui arracher. Il y a quelques mois, un éléphant du district d’Ea Sup a été abattu. Ivre de douleur, son propriétaire en est mort. Il faut faire attention quand on scie les défenses car si c’est mal fait, l’animal souffrira, et refusera de s’alimenter".

Les bracelets en "poil d’éléphant" sont de véritables PORTE-BONHEUR et sont vraiment très beaux.