« Les trois guerres de Madeleine Riffaud »

Dernier ajout : 17 juillet 2010.

 Cinéma « Les trois guerres de Madeleine Riffaud »

Le 15 juin dernier, Véronique Encrenaz et Philippe Rostan invitaient à la projection, en avant-première, d’un film documentaire de Philippe Rostan,

  « Les trois guerres de Madeleine Riffaud »

 [1]

Dans la salle du Reflet Médicis, au coeur du Quartier latin, Madeleine et bien d’autres personnalités, résistants, militants, témoins, tous engagés dans les grands combats du XXe siècle.

Beaucoup d’émotion pendant la projection du film et après.
L’alternance d’images d’archives et d’un entretien filmé nous plonge dans trois guerres, sur trois continents : la deuxième guerre mondiale, la guerre d’Algérie, les guerres du Vietnam. Trois guerres qu’a vécues activement et intensément Madeleine Riffaud, qui sont la vie de Madeleine. Sans oublier le dernier épisode à Lariboisière où elle a travaillé comme aidesoignante…
et qui lui a inspiré « Les linges de la nuit ».

Madeleine Riffaud parle au présent, revit au présent des moments forts de sa vie. Expédié le nez dans la poussière à 15 ans par un offi cier allemand, elle sait
pourquoi elle s’est engagée dans la Résistance, pourquoi elle participe à des opérations comme l’attaque du train de la Butte Chaumont, pourquoi elle abat
un officier allemand sur le pont de Solferino. Elle évoque sa rencontre avec Eluard et Picasso à la Libération, ses frustrations de jeune fi lle mineure dont
l’armée française ne veut pas, ses amours et ses souffrances de femme, son travail de reporter, son écriture poétique, ses photos. Torturée par la Gestapo, victime d’un attentat organisé par l’OAS, membre de l’Armée aux chignons, proche d’Ho Chi Minh, Impossible de rendre compte en quelques mots de toutes les guerres de Madeleine Riffaud, de tous ses rebonds, de tous ses envols.

On connaissait le grand reporter de la VO et de l’Humanité, on la découvre à la fois femme, militante et professionnelle, toujours prête au combat et aux limites d’elle-même, ce dont elle fait une condition pour agir.
Nous serons attentifs à la programmation de ce film sur lequel nous ne manquerons pas de revenir.
Nicole Duchet Trampoglieri

Notes

[1Une production Filmover Production, France Ô, Canal + avec la participation
de Planète, du Centre national de la Cinématographie et Région Ile-de-France. 2010 – 90’