Repères chronologiques

Dernier ajout : 9 octobre 2010.

REPÈRES CHRONOLOGIQUES

___________________________________
Située à peu près au centre du bassin du Fleuve rouge et en amont de son delta actuel, on a retrouvé aux alentours de Hanoi des vestiges des quatre cultures préhistoriques de la région,
- Phùng Nguyên (âge de pierre, 2000 avant le Christ),
- Dông Dâu (âge du bronze, 1500 ans),
- Go Mun (fin de l’âge du bronze, 1000 ans) et
- Dông Son (tambours de bronze, 700-100).

Après avoir défait le dernier roi de la dynastie Hông Bong (257 avant le Christ), Tuc Phan établit le royaume d’Au Lac, pris le nom de roi Duong Vuong et installa sa capitale à Cô Loa, où il fit construire une citadelle en forme de spirale. À la construction de celle-ci et à la chute du royaume est associée la légende de l’arc magique. Les recherches archéologiques ont permis de dégager le site, qui se visite aujourd’hui avec intérêt.

Au cours des mille ans de domination chinoise, c’est également dans la zone de Hanoi que s’établirent les brefs États nés de révoltes, avec Trung Trac et Trung Nhi, les deux « dames Trung » qui vécurent entre 12 et 43 après le Christ, puis avec Ly Bi, qui proclame en 543 le royaume de Van Xuân (« Printemps éternel »), fonde la dynastie des Ly dits antérieurs (543-602) et nomme sa capitale Long Bien, puis encore avec Phùng Hung qui desserrera l’étau des Tang et régnera de 791 à 798 sous le nom de Bô Cai Dai Vuong (« Grand Prince Père et Mère du peuple »). Enfin, Ngô Quyen (897-944) fera reconnaître durablement l’indépendance du pays par la Chine impériale, à la suite de la brillante victoire de Bach Dang (938), et installera sa capitale à Cô Loa, marquant ainsi la continuité avec le royaume d’Au Lac.

Le millénaire que l’on célèbre cette année est celui de la décision prise par le roi Ly Thai Tho (dynastie des Ly) de déplacer sa capitale de Hoa Lu à Hanoi et, après avoir vu un « dragon prendre son envol », de changer le nom qu’il avait initialement choisi en Thang Long. La cité se développa au cours des siècles suivants, bien avant l’arrivée des Français qui, après avoir détruit sa citadelle, veillèrent à lui donner un charme provincial. Mais le Vietnam était divisé en trois parties administrées de façon différente et il faudra attendre le 2 septembre 1945 et la proclamation de l’indépendance par Ho Chi Minh, place Ba Dinh, puis le 30 avril 1975 avec l’achèvement victorieux de la « campagne Ho Chi Minh », pour qu’elle devienne la capitale d’un pays réunifié. Comme on le sait, son nom a changé à plusieurs reprises avant que ne s’impose celui de Hanoi, la « ville au-delà du fleuve ».

Les fouilles archéologiques de la dernière décennie ont mis au jour de remarquables éléments de l’ancienne Thang Long et se poursuivent aujourd’hui à l’intérieur de la citadelle. La célébration du millénaire sera l’occasion d’inaugurer 34 nouveaux ouvrages dont le musée de Hanoi, la bibliothèque centrale de la ville, les théâtres Dai Nam, Cong Nhan et Kim Dong.