Sciences

Dernier ajout : 29 août 2011.

octobre 2012

Le Vietnam cartonne aux Olympiades d’informatique
Les quatre élèves vietnamiens qui ont participé aux Olympiades internationales d’informatique 2012, du 22 au 30 septembre en Italie, ont tous gagné une médaille,
selon le Département d’évaluation des examens et du contrôle de la qualité de l’enseignement.
http://fr.vietnamplus.vn/Home/Le-Vietnam-cartonne-aux-Olympiades-
dinformatique/20129/25512.vnplus

[http://www.voatiengviet.com/content/nganh-ca-phe-viet-namvung-day/1514864.htmll]

Les 13 et 14 septembre 2012, l’AVSE (Association Vietnamienne de Scientifiques et Experts) a organisé son premier atelier doctoral annuel. Il s’est tenu à l’École Normale Supérieure de Cachan. Il a réuni des intervenants et doctorants de l’ensemble des disciplines scientifiques. Serge Abiteboul, informaticien professeur au Collège de France et membre de l’Académie des Sciences, a ouvert les journées, prodiguant
maints conseils sur le métier de chercheur et la façon de préparer une thèse.
Le Vietnam est le pays le plus attractif en Asie du Sud Est pour les investisseurs US
57 % des entreprises américaines ont l’intention de développer leurs investissements au VN, contre 6 % en Indonésie et 11 % en Thaïlande (étude auprès de 350 chefs d’entreprises ayant des activités dans la région). Par ailleurs 82 % des entreprises US en activité au VN espèrent augmenter leurs résultats et la moitié d’entre elles projettent de recruter. Ces données prouvent l’optimisme des firmes américaines
envers le VN malgré le ralentissement de la croissance ces dernières années et une certaine instabilité macro-économique incluant plusieurs dévaluations de la monnaie nationale et des dettes toxiques détenues par les banques. Les points positifs du VN : stabilité politique et sécurité pour les personnes. Les points négatifs : corruption, faiblesse des structures et environnement juridique peu performant.
Sources : (Émission VOA : http://www.voatiengviet.com Étude de la Chambre de commerce US - Wall Street Journal)
En bref...

 Octobre 2010

- Le gouvernement envisage d’investir largement dans l’agrocarburant à partir de canne à sucre, manioc et plantes huileuses. Actuellement, le Vietnam produit 50 millions de litres d’éthanol alors qu’il serait possible d’en produire deux fois plus. Petro Vietnam a investi dans 3 usines de production de bioéthanol d’une capacité unitaire de 100.000 m3 par an, et étudie également des projets de production de biodiesel (100.000 tonnes par an) à base des plantes Jatropha dans le Nord et le Centre et d’autres matières premières.

- Le Professeur Ngo Bao Chau, mathématicien français d’origine vietnamienne, a reçu la médaille Field. Le Vietnam lui a fait un triomphe. Les trois autres lauréats sont Cédric Villani (France), Stanislas Smirnov (Russie) et Elon Lindenstrauss (Israel).

 Avril 2010


- L’Institut des sciences et des technologies du Vietnam commencera bientôt dans le techno pôle de Hoa Lac (Hanoi) la construction du Centre spatial national, dont la conception architecturale a été confiée à des spécialistes japonais. Il devrait être terminé en 2018

- Les patrimoines culturels et les solutions numériques pour leur préservation ont figuré au cœur d’un colloque organisé jeudi à Hanoi, placé sous les auspices du Centre des technologies de l’information...

 -------------------------


 Janvier 2010

Alors que le parlement vietnamien s’apprête à statuer sur le prochain démarrage d’un programme électronucléaire, le vice-ministre des sciences et technologies vietnamien a rencontré en septembre diverses personnalités françaises, dont le directeur du CEA –Saclay ainsi que celui de l’Institut National des Sciences et Techniques Nucléaires. Ces rencontres visent à développer un partenariat pour la formation technologique et scientifique, pour préparer la création d’un centre d’études nucléaires vietnamien.

L’université nationale de HCM -ville a organisé le 24 novembre une rencontre avec Françoise Barré -Sinoussi, lauréate du prix Nobel de médecine 2008, en présence du Consul Général de France à HCM -ville. Françoise Barré -Sinoussi forme depuis 2004 à l’Institut Pasteur de Paris des scientifiques vietnamiens à la lutte contre le VIH. Un accord de coopération scientifique a d’ailleurs été signé avec le ministère vietnamien de la santé.

Un colloque «  La mer orientale : renforcer la coopération pour la sécurité et le développement dans la région », organisé par l’Institut de la Diplomatie et l’Association des juristes vietnamiens » s’est tenu en novembre à Hanoï. Cent cinquante représentants, venus de vingt deux pays dont les Etats-Unis, le Japon, la Russie, la Chine et plusieurs pays européens y ont assisté. Les conférenciers ont insisté sur l’importance de la mer Orientale sur les plans sécuritaires et économiques, et sur l’urgence de trouver un règlement aux litiges en cours.

 ----------------------------------


 Mai - Juin


Un accord de coopération entre le Vietnam et la NASA doit être signé, afin d’établir une coopération dans les technologies spatiales et les télécommunications.
Les vietnamiens ont demandé l’élaboration d’un système juridique et la construction d’un Centre spatial qui serait situé dans le technopôle de Hoà Lac, Hanoi.
Le Vietnam coopère aussi avec le Mexique, le Japon, la France, la Corée du Sud, l’Inde et plusieurs autres pays d’Europe et de l’ASEAN.

⇒ Après 4 ans, le Centre d’application des techniques nucléaires dans l’industrie, relevant de l’Institut d’énergie atomique du Vietnam, a établi une série d’études adaptées à la vie quotidienne. Des experts étrangers sont invités à coopérer. Le revenu de ses cadres et fonctionnaires a augmenté de 15-30%.


 Janvier 2009

- Au bout de six années de travail, les scientifiques du Centre national de reproduction d’alevins du Sud ont réussi à sauver une vingtaine d’espèces de poissons autochtones du Mékong, en danger de disparition.

- Au Vietnam, les biotechnologies ont contribué et contribuent beaucoup à l’économie nationale. Le pays veut en faire un secteur économique de pointe.

- Les recherches du Laboratoire de recherche appliquée sur les cellules souches (Ecole supérieure des Sciences naturelles de HCMV) ont permis de produire des spermatozoïdes à partir de cellules souches recueillies sur des testicules de souris.

 Août 2008

Les députés ont entériné le vœu du bureau politique du Parti communiste en décidant de la construction d’une première centrale nucléaire, dans la province de Ninh Thuan. Une première tranche d’une capacité de 1.000 MW est prévue pour 2020. Actuellement, la capacité installée au Vietnam est de 14.000 MW (un tiers d’hydraulique) que le gouvernement souhaiterait pousser à 100.000 MW d’ici à 2020. Japonais, Chinois, Français, ainsi que Sud-coréens et Russes ont déjà fait des offres de service. Des alliances sont possibles, notamment entre Français et Chinois, ce qui permettrait à l’offre française d’être moins onéreuse, les vietnamiens souhaitant évidemment privilégier le meilleur marché, c’est-à-dire les offres chinoises, sud-coréennes ou russes.

Le groupe Orange France Télécom et l’Institut polytechnique de Hanoi ont signé une convention de coopération en technologies de l’information et télécommunication, en présence de l’ambassadeur de France au Vietnam, Hervé Bolot. La convention porte sur la mise en oeuvre de 5 programmes de formation d’ingénieurs en technologies de l’information et télécommunication.

 Juillet 2008


Le gouvernement vietnamien avait décidé de faire des technologies spatiales un des secteurs de pointe du pays, créant en juin 2006 l’Institut des technologies spatiales sous la tutelle de l’Académie des Sciences et des Technologies du Vietnam. La première étape de cette stratégie prévoit la fabrication et le mise en orbite en l’espace de cinq ans d’un petit satellite de 150 kg. Pour faciliter les recherches en matières de technologies satelitaires, l’Institut s’emploie actuellement à fabriquer un mini-satellite d’un kilogramme. Plusieurs ingénieurs ont été envoyés en stages dans des pays industrialisés. La concrétisation de ce programme par le lancement, le 21 avril, du premier satellite à Kourou, va permettre de désenclaver des régions reculées du territoire.

Par rapport aux autres pays de l’ASEAN, le Vietnam se classe derrière Singapour, la Thaïlande, la Malaisie, l’Indonésie et les Philippines pour le développement des énergies nouvelles, malgré ses grandes potentialités de développement des énergies solaire et éolienne. Si rien n’est fait, le Vietnam devra importer en 2020 de 12 à 20% de ses besoins en électricité, or l’énergie solaire n’atteint que 1,5 MW, les biocombustibles sont en cours d’étude, et la production d’électricité à base de résidus reste au stade de l’essai. Une centrale électrique fonctionnant à la balle de paddy est actuellement en construction. La plantation, en vue de la production de biodiesel, de jatropha, une plante oléagineuse qui pousse sur des terrains ingrats va être développée dans plusieurs provinces du centre et du nord.