Vinaes-Antoine Phung

Dernier ajout : 28 avril 2009.

Imprimerie Pung Cong Khai à Meudon en 1973, où fut imprimé par le même Antoine Phung "l’Accord de Paris"

En recevant une enveloppe Kraft estampillée A.A.F.V, nous tressaillîmes et nous nous revîmes, dans les années 68, à l’imprimerie P.C.K. (Meudon, les Hauts-de-Seine), penché sur le marbre en train de composer le nom de l’association sur une seule ligne avec la police typo Vendôme étroit. Dans un coin de l’atelier, s’assoupissaient des piles de bulletins monochromes pliés.
– Que faites-vous maintenant ? me dit une amie, mettant fin à ma flânerie intérieure.
– De l’humanitaire…
– Faites-moi donc un papier, s’il vous plaît.
C’était en décembre 2007.
Mais dix-huit mois nous ont été nécessaires pour que Vietnam Enfance et Santé soit présentable à vos yeux.
Née de la volonté de sept amis rompus à la vie associative, Vinaes se consacre aux enfants défavorisés, handicapés et à ceux des montagnes du nord. Elle n’entreprend que des projets de construction et d’équipement dans les régions délaissées par l’aide internationale. Sur place, nous disposons d’une équipe de volontaires bénévoles désireuse de donner un « autre sens » à sa vie. A cette équipe se joint un ancien colonel, l’unique reporter photographe à avoir couvert les quatre guerres japonaise, française, américaine et chinoise. Fédérateur de minorités ethniques ans province de Hoa Binh, il nous a introduits dans la vie quotidienne des Hmong, Thaï, Dzao et Meo qui nous reçoivent le cœur sur la main, deux fois par an.
Vinaes a réalisé, entre autres, treize puits, quatre écoles, un internat mixte, deux réfectoires, un centre de rééducation psychomotrice, porcheries individuelles et truies pour une coopérative de seize familles Hmong, un chalet communal…
A l’horizon de 2010, notre programme « Les écoles des montagnes » s’étendra aux reliefs dominant Diên Biên Phu. Nul autre projet que les livres scolaires ne pourra être envisagé. En effet, transportés à bras, ils constitueront l’unique richesse enviée par les villageois pour que l’alphabétisation, la culture et la civilisation moderne s’ouvrent à leurs enfants installés dans des « classes » ouvertes à tous vents, aux confins du monde.
Antoine Phung, président de Vinaes