Cung văn và điện thần - LÊ Ylinh musicologie

Dernier ajout : 4 novembre 2015.


- « Cung văn và điện thần » est l’adaptation de la thèse doctorale en ethnomusicologie intitulée « Le Maître et les Génies », soutenue en mai 2012 à la Sorbonne – Paris IV de LÊ Ylinh, ethnomusicologue de profession et voyagiste de métier (ou vice-versa). Dès sa soutenance, l’Edition des Sciences Sociales et l’Institut Nationale du Folklore Vietnamien à Hanoi, via les fonds spéciaux pour la conservation des patrimoines culturels vietnamiens se sont empressés à demander à l’auteure de la traduire en vietnamien et c’est maintenant chose faite.
Yline à gauche
La pratique du rituel de possession a été interdite pendant plusieurs décennies (entre 1954 et les années quatre-vingt-dix) pour prendre un développement exponentiel depuis l’ouverture du pays. L’auteure de « Cung văn và điện thần » a eu la chance d’avoir recueilli des témoignages de pratiquants et enregistré la musique pendant ses études de terrain entre 1986 – 1989 auprès d’un grand maître musicien le plus talentueux, Pham Van Kiem (1921 – 1998) de cette période charnière à Hanoi. Choisissant d’aborder la musique rituelle sous deux aspects simultanément « Musique » et « Rituel », en s’appuyant sur des documents inédits d’une valeur inestimable jusqu’à ce jour, l’auteure démontre la structure du rituel avec l’analyse de sa musique, redéfinissant les rôles des protagonistes du rituel, ainsi elle tente d’expliquer la constitution d’un panthéon sophistiqué pour les néophytes. Last but not least, l’ouvrage est enrichi d’une soixantaine de textes liturgiques extraits des notes de son maître racontant la légende des divinités vénérées par les pratiquants.

LÊ Y Linh, « Cung văn và điện thần », Nhà xuất bản khoa học xã hội – Hội Văn Nghệ Dân Gian Việt nam, Hà nội, 2015. CD d’illustration.
L’ouvrage, a été financé par le fond d’état, réservé uniquement aux Bibliothèques du Vietnam. Toutefois, un nombre limité est disponible auprès de l’auteur par courriel à ylinh ann.fr au prix de 20 €. L’argent récolté est entièrement reversé au Temple de Phủ Tây Hồ à Hà nội qui a financé l’impression de ces 200 exemplaires en plus de l’édition originale.
Pour le public francophone, la thèse en français est disponible sur le site internet de l’auteur www.ylinhle.net