La nuit attendra - Jacques Chancel

Dernier ajout : 27 février 2014.

JPEG - 15.4 ko

La nuit attendra Jacques Chancel
Ed. Flammarion (2012) 353 pages – 19 €

Journaliste et écrivain français, Jacques Chancel est, en 1946, le plus jeune correspondant de guerre en Indochine. Il dirige successivement Paris-Jour puis L’Heure de Paris avant d’animer Radioscopie sur France Inter. En 1974, il participe à la création d’Antenne 2, sur laquelle il présente durant de longues années l’émission Le Grand Echiquier.

" A travers un récit littéraire, nostalgique et émouvant, Jacques Chancel, dans La nuit attendra, raconte pour la première fois ses souvenirs inédits d’Indochine.
Il nous entraîne dans le Saigon des années des 50, entre fumeries d’opium et violences d’une guerre qui ne fait que commencer, c’est tout une époque, tout un monde, qu’il ressuscite."

Jacques découvre l’Indochine et la guerre. Il saute sur une mine et devient aveugle mais peu à peu au bouts de longs mois, il recouvre la vue.
page 318 : ... Mon innocence perdue. Je me suis passionné pour notre mission d’information, je parlais quotidiennement à des millions d’auditeurs, je n’ai jamais triché dans mes annonces. J’ai cru à à la paix, je n’imaginais pas que la France pouvait être longtemps colonisatrice, je la voulais aidante et elle le fut jusqu’au sacrifice. Les douleurs m’ont fait aimer plus encore ce pays, à Diên Biên Phu, nous avons perdu la guerre, il importe désormais que nous ne perdions pas la face. Je rêve à cette heure d’unification. Ni Nord, ni Sud. Un Vietnam uni...

Ce récit est intéressant à plus d’un titre : les portraits de Lucien Bodard, Jean Lartéguy, Max Clos ou Pierre Schœndœrffer méritent toute notre attention.