http://english.vietnamnet.vn/fms/vietnam-in-photos/101539/the-sole-mosque-of-north-vietnam.html
Dernière mise à jour 10:42 | 24/05/2014

 La seule mosquée du Nord Vietnam

Al - Noor Masjid (la lumière) est la seule mosquée du nord du Vietnam. Elle est située sur Hang Luoc depuis plus d’un siècle.


1 Depuis plus de 100 ans, elle a été la destination hebdomadaire des musulmans vietnamiens et des étrangers.

2 Al Noor a été construite en 1890 par les musulmans indiens qui, à l’origine étaient venus au Vietnam pour faire des affaires. Ils ont contribué largement à la construction de la mosquée afin de pouvoir s’y rencontrer régulièrement.

3 Assez petite elle ne s’étend que sur 400m2, Al- Noor est construite dans le style islamique, caractéristique des mosquées que l’on voit partout dans le monde, en particulier celles des musulmans indiens, avec un dôme, porte voûtée et une tour pointue. La conception de la mosquée est simple et aérée, avec de grandes portes cintrées élevées dans le hall principal pour la prière. L’ensemble du bâtiment est peint en blanc.

4 L’islam est l’une des grandes religions du monde ; avec plus de 1 milliard de fidèles. Il y a 79 mosquées et lieux de culte au Vietnam et les 73 000 musulmans qui résident actuellement dans le pays vivent principalement dans les provinces de Ninh Thuan, Binh Thuan, Binh Phuoc, An Giang, Tay Ninh, Dong Nai, Ninh Thuan, Kien Giang, tra Vinh, Tien Giang, long An, Binh Duong, Binh Phuoc, Ho Chi Minh-Ville et Hanoi. L’État a également reconnu des planches qui représentent les communautés musulmanes à Ninh Thuan, An Giang, Tay Ninh et Ho Chi Minh-Ville ainsi que le conseil d’administration provisoire de la mosquée à 12 Hang Luoc.

5 musulmans prient cinq fois par jour et le vendredi est leur principal jour de culte. La prière quotidienne peut avoir lieu n’importe où, mais si les fidèles vivent à environ six kilomètres de la mosquée, ils sont invités à prier à la mosquée .

6 Le piédestal où l’ imam (prêtre officiant) effectue les rituels religieux dans la matinée du vendredi. Actuellement, l’imam de cette mosquée est M. Mieu Abbas de Ninh Thuan Province, est également le gérant de la mosquée.
livres du Coran
7 Outre les rituels du vendredi, l’imam effectue également les rites de funérailles et les mariages.

8 La mosquée est bondée tous les vendredis matin.
9 Auparavant, les musulmans vietnamiens ont dû utiliser des versions non officielles traduites du Coran de l’anglais. Aujourd’hui, la version vietnamienne du Coran est publié par l’Éditeur des Religions.

10 images typiques de la culture islamique dans la mosquée .

11 Une salle de toilette avec beaucoup de robinets, où les musulmans Wudhu (le rituel pour se laver les mains, les pieds, le visage et préparer les vêtements avant d’entrer dans la mosquée ) .

VietNamNet / VNE traduction DdM

http://english.vietnamnet.vn/fms/special-reports/56751/little-known-story-of-the-muslim-community-in-hanoi.html
Dernière mise à jour 10:00 | 29/12/2012

 Histoire peu connue de la communauté musulmane de Hanoi

Malgré une histoire de plus de 100 ans, la communauté musulmane à Hanoi est encore très petite et mal connue.


12 La Mosquée Al Noor est située au coeur de Hanoi .
Le vendredi est saint. Chaque vendredi, la seule mosquée de Hanoi et dans la région du nord, Al Noor au 12 de Hang Luoc , est toujours remplie de fidèles de toute la capitale et les régions avoisinantes .
Avec près de 300 fidèles qui se réunissant pour prier dans la mosquée seulement 55 sont vietnamiens, le reste sont des fonctionnaires des ambassades des pays musulmans à Hanoi .
Ce jour-là , ils portent des costumes traditionnels avec des calottes sur le crane ils vont à la mosquée pour prier. Cette activité n’est pas absolument nécessaire, mais si ils demeurent dans un rayon de moins de 30 kilomètres de la mosquée, les fidèles doivent aller y prier.
Outre vendredi , les musulmans ont deux jours fériés particulièrement important - le jour de la fin du mois de jeûne du Ramadan et le pèlerinage à la ville sainte de La Mecque.

Au Vietnam, ils doivent s’abstenir de porc.
Pendant leur séjour au Vietnam, les musulmans observent toujours strictement les interdits. M. Ru Xot, un Cham de la province de Ninh Thuan, l’un des 55 Vietnamiens qui sont musulmans à Hanoi, a déclaré : " Le porc est l’aliment le plus populaire dans notre pays, mais dans l’Islam, il est un aliment tabou. "
Ru Xot ajouté : " Les boissons alcoolisées comme la bière et le vin sont également interdits mais les musulmans sont autorisés à manger du boeuf, mais les vaches doivent être abattues par des musulmans. Tous les animaux qui mangent d’autres animaux tels que les chiens, les chats, les crocodiles .... et le sang des animaux sont également interdits. "
Le neuvième mois du calendrier arabe est souvent appelé le « mois de jeûne ", ou le nom correct est « Ramadan ». En ce mois, les musulmans de Hanoi doivent suivre les règles de base : ne pas manger, ne pas boire et ne pas fumer du lever jusqu’au coucher du solei . Sauf les bébés, les femmes enceintes et ceux qui travaillent trop dur, tous les croyances doivent être sérieusement suivies.
Le gérant de la Mosquée Al Noor est M. Doan Hong Cuong, un Vietnamien pakistanais. Il a plus de 60 ans et succède à son père (un Pakistanais) et gère cette mosquée depuis plus de 20 ans.
Il a dit : « Dieu est invisible pour les gens normaux, visibles à ceux qui ont la foi Il est important pour le croyant de toujours croire et d’avoir confiance en Dieu. "

Les musulmans doivent pratiquer les rites cinq fois par jour, où qu’ils se trouvent. Ils n’ont pas à aller à la mosquée tous les jours, mais ils peuvent les effectuer n’importe où, dans les cafés, les aéroports, dans la rue, en une voiture ... du moment que l’endroit est propre. M. Zamal, originaire du Bangladesh, qui vit à Hanoi depuis plus de trois ans, a raconté avec enthousiasme aux reporters Vietnamiens les situations intéressantes du rituel quotidien dans un pays étranger : " Une fois au cours de la réunion de mon entreprise, au moment de la pratique, je suis allé au milieu de la salle de réunion j’ai posé un tapis, je me suis agenouillé et a prié tout le monde était très surpris ; un étranger a eu peur et s’est enfui hors de la salle ".
Les femmes ne portent pas le voile, les hommes ne sont pas polygames
Prier le vendredi.
Porter le voile en sortant et pour aller à la mosquée est obligatoire pour les femmes musulmanes dans de nombreux pays à travers le monde. Mais au Vietnam, les règles sont " relâchés " pour s’adapter à la vie sociale. Les femmes musulmanes au Vietnam ne portent pas le voile. Elles n’ont qu’à se couvrir la tête d’un foulard à l’entrée pour entrer à la mosquée. Le foulard peut être fait en n’importe quelle matière du moment qu’il couvre l’ensemble des cheveux .
La loi islamique ne permet pas aux femmes d’être le pilier de l’économie dans la famille. Si elles sortent, elles doivent être accompagnées par une des trois personnes mâles de la famille : leur père, leur mari ou de leur premier fils. Mais au Vietnam, les femmes musulmanes sont autorisées à faire des affaires et à aller dans la rue seule.

Islam permet aux hommes d’être polygame. Cependant, à Hanoi, " l’Islam n’interdit pas la polygamie des hommes. Pourtant, personne n’ose ou se permet d’être polygame ", a déclaré M. Cuong. Selon lui , il y a deux raisons principales à cela :
Le premier est les us et coutumes, ainsi dans le mariage vietnamien et le droit de la famille stimulent le régime monogamique. La deuxième raison est très spéciale, " si la première épouse accepte, le mari est autorisé à épouser une deuxième femme. " Dans le cas de la division de la propriété, si la première épouse a des actifs, la seconde épouse a aussi des propriétés similaires.

Plus de 100 ans de développement
Au début du 19ème siècle, les commerçants de l’Inde et du Moyen-Orient sont allés à Nord-Vietnam pour acheter des tissus et monnaie d’échange. Selon les statistiques, en 1830, il y avait près de 1000 Indiens en Indochine. Ils étaient de riches marchands et tenaient une part importante du marché de la soie et des chiffons.
À Hanoi, ils se sont concentrés dans la rue Hang Dao, Hoan Kiem aujourd’hui. Pour répondre aux besoins religieux, en 1885, la communauté indienne de Bombay (aujourd’hui Mumbai, Inde) a recueilli des fonds pour construire les mosquées Al Noor.
Officiellement mis en service en 1890.
En 100 ans, la communauté musulmane à Hanoi s’est modifiée. En 1975, il n’y avait plus que 16 membre. Aujourd’hui le nombre est de 55, dont 26 ménages.
En Décembre 2011, les autorités de Hanoi ont permis la création d’une Commission intérimaire de gestion de la Mosquée Al Noor à Hanoi - l’organisation représentant les musulmans qui vivent et travaillent dans la capitale.
L’événement a une grande importance pour les croyants ici - la mise en place d’un pont pour la communauté musulmane du Vietnam en particulier et le monde en général .