le 18e Sommet Mondial des Femmes

Dernier ajout : 25 juillet 2008.

Le sommet s’est tenu à l’Hôtel Mélia, lieu emblématique du nouvel Hanoi.
La participation vietnamienne était nombreuse, près des trois quarts de l’assistance de près de 1000 personnes. Plus de 60 pays étaient représentés. La vice-Présidente de la République, Madame Trung My Hoa et le premier Ministre Nguyen Tan Dung ont inauguré les Journées. Ce sommet a été encouragé par la présence tout au long de ces trois jours de nombreux officiels vietnamiens. La figure marquante est sûrement celle de la Présidente du Sommet, Irène Natividad qui est aussi coprésidente du Corporate Women Directors International. Son activité est large et efficace. Dès 1988 elle était déjà nommée l’une des « 100 Most Powerful Women in America ».
Les langues officielles du Sommet mondial étaient l’anglais et le français parlé par de nombreuses africaines. Par contre la participation française était plus que réduite puisqu’à ma connaissance seules trois françaises étaient présentes, dont moi : Maria-Laura Charles, Directeur Générale de THALES (35 ans) en Amérique latine et Nancy V. Gomez, Entrepreneur mais aussi Présidente et Fondatrice de Eve-olution fondation*.
La barrière de la langue a été très fortement ressentie par l’ensemble des participantes, d’autant que les disparités économiques et sociales étaient importantes. Il n’en demeure pas moins que des contacts se sont noués surtout entre femmes des pays émergeants. La présence d’une vingtaine de Birmanes, ou des délégations nombreuses de Mongolie ou de Chine ont été particulièrement saluées.
Le prochain Sommet aura lieu à Santiago du Chili en 2009, sous la direction de Maria Eugenia Hirmas Rubio[mehirmas presidencia.cl]. Elle est parfaitement francophone, et préside la Direction Socio Culturelle de la Présidente de la République du Chili. Maria Eugenia Hirmas Rubio est aussi une militante de la première heure aux côtés de Salvador Allende avec son mari qui est actuellement ministre.

DdM

* EVE-OLUTION FOUNDATION Inc. est une organisation mondiale à but non-lucratif de droit américain basée à New York
Population concernée : Femmes à la tête de petites et moyennes entreprises dans les pays en développement et émergeants
Méthode : Coaching délivré par des dirigeants de sociétés récemment à la retraite ayant réussi à l’international
Impact recherché : Renforcer les capacités de ces « influencer » de demain à accéder aux défis et aux occasions de la mondialisation.
Particularités : pas d’employés, pas de fonds public.
Objectif final : Contribuer par notre action à une Planète plus saine et plus sure pour nos enfants et les enfants de nos enfants
Et moi-même !