Le Front de la Patrie

Dernier ajout : 31 juillet 2013.

Le Front de la patrie a été fondé par le président Hô Chi Minh afin d’œuvrer à la grande union nationale. Si, selon l’article IV de la constitution, le Parti communiste vietnamien joue le rôle dirigeant et si la gouvernance relève du gouvernement, le peuple est le « maître collectif » du pays. Cela ne se réduit pas à la délégation de pouvoir par le truchement des élections, mais suppose une interaction constante entre le peuple, le parti, les instances élues (parlement, comités populaires), le gouvernement et l’appareil d’Etat. Le Front de la patrie, qui regroupe 46 organisations et associations, dont le PCV, les syndicats, la jeunesse Hô Chi Minh, les organisations des femmes et des paysans, les diverses associations de croyants, l’armée et les anciens combattants, la Croix-Rouge comme la VAVA, les scientifiques, les artistes ou encore l’union des Chambres de commerce et d’industrie, a justement pour raisons d’être d’écouter la population, de la mobiliser pour les grandes causes et projets nationaux, de rechercher avec elle, et par la conciliation, des solutions aux problèmes et aux litiges. Son champ d’intervention ne se limite pas aux questions sociales, qui tiennent bien entendu une place essentielle dans son travail, il s’étend à la supervision du gouvernement et des instances élues. Dans la mesure où il est encastré dans le corps social, du niveau national à celui du moindre village, le Front est conduit à faire des recommandations avant chaque session de l’assemblée nationale et des comités populaires. Il participe directement à l’organisation des élections qui se déroule en trois étapes successives : une sélection des candidats est effectuée par les diverses organisations et associations que le Front rassemble, afin de dresser une première liste, qui est ensuite présentée à la population et tous les candidats ayant obtenu plus de 50% des suffrages forment une deuxième liste, que le Front étudie avant d’en établir une troisième, qui sera présentée au Conseil d’organisation des élections. En fin de course, il y a cinq candidats pour trois sièges à pourvoir. A l’heure actuelle, le Front participe activement à la consultation populaire en vue d’une adaptation du texte constitutionnel. Plus de 26 millions de propositions ont été d’ores et déjà recueillies. On peut s’attendre à ce que les amendements à venir institutionnalisent et renforcent le rôle du Front de la patrie.