http://english.vietnamnet.vn/fms/art-entertainment/94696/tet---a-summary-of-the-biggest-traditional-holiday-in-vietnam.html
Last update 16:20 | 29/01/2014

PNG - 102 ko

un résumé sur la plus grande fête traditionnelle du Viet Nam

Le Nouvel An lunaire traditionnel le Têt est la plus importante et la plus ancienne fête du Vietnam, ce qui lui donne un quasi religieux.

Le Têt est une occasion pour les membres d’une famille, peu importe d’où ils viennent et leurs statuts social, de se réunir et de prier devant l’autel des ancêtres. Leur retour à la maison pour la célébration du Têt est considéré comme un voyage vers la terre natale.

Pour la plupart des Vietnamiens, le Têt commence réellement avec le « Ong Cong - Ong Tao » « Terre du Génie et dieux de cuisine » fête, célébrée le 23 du dernier mois de l’année lunaire, qui est tombée le 23 Janvier de l’année 2014.

Les dieux de la cuisine se composent de deux hommes et d’un esprit féminin, qui bénissent le ménage et entretiennent le feu de la cuisine, garantissant à chaque membre de la famille bonheur et prospérité.

Selon la légende, le Génie de la terre et les dieux de la cuisine rejoignaient le ciel, montés sur des carpes, le 23 janvier pour fournir au dieu du ciel le rapport annuel sur les activités du ménage.
Comme les dieux font le voyage sur le dos du poisson, il est de tradition de libérer des carpes vivantes dans les lacs ou les rivières, ce qui est considéré comme un acte généreux donnant en retour de la chance.
Ce jour-là le gens brûlent également des maquettes de vêtements en papier, y compris des chapeaux, des robes et des bottes, destinés à être utilisés par les génies pour le voyage.

Une fois les dieux de la cuisine au ciel, les familles commencent les rangements et la décoration de leurs maisons pour fêter la nouvelle année : Une maison propre propose un nouveau départ.

Une cérémonie de prière de fin d’année a lieu dans la soirée du 30 décembre lunaire. Des offrandes sont déposées sur l’autel des ancêtres : un plateau avec cinq fruits qui symbolisent l’espoir, l’abondance et la prospérité.

Le temps de fête dure généralement sept jours, les Vietnamiens ont des coutumes différentes, selon les localités.

Les nordistes offrent à leurs ancêtres un régime de bananes, un pamplemousse, les oranges ou mandarines, kakis et kumquats. Tandis que les sudistes vont offrir une noix de coco, papaye, pommes cannelles, des mangues vertes et un morceau de brindille.

Peintures folkloriques, calligraphies, fleur de pêcher et arbres de kumquat sont très populaires dans chaque famille du Nord tandis que fleur d’abricot est très répandue dans le sud. Ils représentent la richesse, la chance et le bonheur.
Il est également de coutume d’effacer les dettes et les conflits pour se tourner vers une nouvelle année de pleine harmonie.

A la veille de la nouvelle année, chaque famille organise une cérémonie pour accueillir les divinités et les ancêtres de la maison - une rencontre entre les humains et les esprits célestes.
En face de l’autel une spirale de fumée d’encens et des bougies scintillent, la famille réunie se serre les mains et prie dans un profond respect.

Selon la croyance, à ce moment précis, le dieu nomme de nouveaux mandarins en charge de la terre. C’est pourquoi on prépare un plateau d’offrandes pour pousser dehors les esprits anciens et en accueillir les nouveaux, dans l’espoir d’une année de paix et de bien -être.

Source : AVI