Le Viêt Nam à l’heure du combat contre le changement climatique et de la « COP (...)

Dernier ajout : 9 décembre 2015.

Le Viêt Nam à l’heure du combat contre le changement climatique et de la « COP 21 »

A l‘occasion du rassemblement à Paris / Le Bourget en décembre 2015 de la quasi totalité des chefs d’Etat ou de Gouvernement des Etats de la planète à l’invitation des Nations Unies, dans le cadre de la fameuse COP 21 à Paris / Le Bourget en France, l’UNESCO vient de récapituler les efforts des gouvernants vietnamiens pour diffuser le message du combat mondial contre le changement climatique.

Ce combat, on ne le sait que trop désormais, est loin d’être gagné. Mais selon l’UNESCO, dont on connaît le rôle important qu’elle joue depuis ces dernières années en matière d’éducation face au changement climatique, le Vietnam consacre au combat climatologique des efforts méritoires, et cela notamment grâce au levier de l’éducation. Selon les informations véhiculées par l’UNESCO et les Nations Unies notamment lors de la COP 21, le Viet Nam a donné une résonance certaine au programme « Climate Change Education for Sustainable Development » (CCESD), auquel cette organisation internationale a apporté son soutien au cours de ces dernières années.

Il n’est donc pas inutile de souligner, en ces lendemains de COP 21, ne fût-ce que rapidement, les initiatives vietnamiennes en matière de mise en oeuvre de strategies éducatives destinées à contrecarrer le changement climatique.

A ce stade et plus précisément au cours de la Décennie des Nations Unies en faveur de l’ESD (« Education for Sustainable Development »), tout a commencé pour le Viêt Nam en 2006. A cette date fut spécialement créé un Comité ayant pour mission de mettre sur pied le premier « National Action Plan of Education for Sustainable Development », ce programme, tel qu’adopté en 2010, ayant pour vocation générale de diffuser, dans les programmes éducatifs des écoles, un argumentaire et des strategies éducatives devant permettre de limiter, sinon de juguler les effets nocifs du changement climatique et d’ancrer les résulats obtenus dans la durée.

Pour ce faire, une panoplie de mesures a vu le jour. Elles ont été élaborées et mises en oeuvre sous la conduite du Ministère en charge de l’Education et de la Formation et elles se sont traduites par d’ambitieuses stratégies destinées à inspirer les administrations et les collectivités territoriales dans leurs programmes de développement. Citons à ce titre (tout en gardant leur nom anglais pour en faciliter le bonne identification) les stratégies ci-après adoptées dans le sillage du Plan National de 2006, tel que précédemment cité.

-  « National Target Programme in Response to Climate Change (NTP – RCC) » 2007
-  « National Action Plan for Response to Climate Change of the Education sector for the period 2011 – 2015 ».
-  « Action Plan to implement the 2007 -2020 National Strategy for Disaster Prevention Response and Mitigation », tel qu’adopté par le Ministère en charge de l’Education et de la Formation en 2011.
-  « The Ministry of Education and Training, UNESCO, et Samsung Education for Sustainable Development Initiative for Viet Nam » pour les années 2013-2014.
-  « National Strategy for Technical and Vocational Education & Training » (formation professionnelle continue pour les années 2011 – 2020).

En écho au Plan National pour les années 2011 – 2015, l’année 2015 a vu le lancement de mesures destinées à assurer la formation de cycles de formation au profit des enseignants de toutes les écoles et collèges. En outre, des dispositions ministérielles ont été prises pour faire en sorte que du matériel pédagogique sur le thème du changement climatique soit distribué dans de nombreuses écoles. D’autre part, décision a été prise de faire en sorte que tous les étudiants reçoivent un minimum d’informations sur le thème du changement climatique.

Enfin et surtout, les diverses composantes du programme visant à contrecarrer le changement climatique sont désormais placées sous la coordination du Premier Ministre et en plus du Ministère en charge de l’Éducation, une seconde administration ministérielle s’est vu reconnaître voix au chapitre : en l’occurrence le Ministère des Ressources Naturelles et de l’Environnement. Quant à l’ensemble de la problématique de la lutte contre le changement climatique, il repose désormais sur une stratégie globale au caractère ambitieux : en l’espèce le « National Target Programme in Response to Climate Change (NTP – RCC) » pour les années 2012 - 2015.

Michel Prouzet, Avocat au barreau de Paris (décembre 2015)