Les avocats du barreau de Paris à la pointe...

Dernier ajout : 8 novembre 2013.

Les avocats du barreau de Paris à la pointe du renforcement de la coopération juridique entre la France et le Vietnam

L’année 2013 a vu une bonne nouvelle succéder à une moins bonne.
On se souvient qu’à la fin de 2012, la Maison du Droit Vietnamo – Française, sise à Hanoï, avait dû malheureusement fermer ses portes. Mais quelques mois plus tard, en ce milieu d’année 2013 déclarée Année France Vietnam et au cours de la période d’avril à décembre 2013, des avocats au barreau de Paris, auxquels se sont joints des praticiens du droit venus du Cambodge, du Laos, du Japon et d’Italie, et bien sûr du Vietnam, se rendirent à Ho Chi Minh Ville pour y prendre part, du 7 au 10 avril 2013, au premier Campus international, inauguré par le Ministre français du commerce extérieur (Mme Nicole Bricq).
Ils furent ainsi 115 (alors qu’une cinquantaine seulement était attendue) à se réunir dans la grande ville du Sud pour y prendre part à un « campus ». C’est là une manifestation conçue traditionnellement pour permettre aux avocats au barreau de Paris de concrétiser leur obligation professionnelle de se former en permanence. Cette année, pour la première fois dans son histoire, le campus s’est tenu en dehors du territoire français. Le moyen semble avoir été aussi tacitement conçu pour favoriser le rayonnement du droit continental, dont on sait qu’il se distingue par son attachement à l’héritage civiliste par opposition au système de la « common law ».

Ainsi donc, et sans doute pour occuper à nouveau un terrain laissé quelque peu en friche et ayant tendance à être occupé par des juristes de common law (le Lord Mayor de la City de Londres ne fait-il pas chaque année une visite officielle au Vietnam ?), l’Ordre des avocats au barreau de Paris, représenté par son bâton- nier, Me Christiane Féral-Schul, a permis aux 115 participants en question de prendre la mesure de la tradition civiliste française, conçue comme une source possible d’inspiration du droit vietnamien, et cela malgré un contexte de forte concurrence avec l’autre grand système de droit.

La rencontre d’Ho Chi Minh Ville s’est inscrite sur cette toile de fond ; elle a donc permis au barreau de Paris d’aller à la rencontre des autorités vietna- miennes. À ce stade, la poursuite d’un double objectif a pu voir le jour : d’une part il s’est agi de rechercher des moyens en vue de faciliter l’obtention de stages au sein de cabinets français en faveur d’étudiants ou de jeunes professionnels vietnamiens du droit (un peu à l’image du programme actuel de formation de 100 juges chinois en France), d’autre part il s’est aussi agi de faire en sorte que le barreau de Ho Chi Minh Ville puisse bénéficier de l’expérience d’avocats français pour améliorer ses règles déontologiques.
Faisant suite à ce premier Campus international, une délégation du barreau de Paris, conduite par son bâ- tonnier, s’est rendue à Hanoï le 11 avril 2013 pour y être reçue par le Ministre de la Justice, le très franco- phone M. Ha Huong Cuong, avant de rencontrer des représentants du barreau de Hanoï. À l’issue de ces
diverses réunions, des actions de coopération dans le domaine du juridique et du judiciaire ont été prévues : il a été vivement question de formation continue de juristes vietnamiens en France, de gestion d’un cabinet d’avocats, de déontologie, de structures d’exercice, sans oublier les nouveaux métiers de l’avocat.

Michel Prouzet Avocat au barreau de Paris