octobre 2010

Dernier ajout : 9 octobre 2010.

Le Président Obama a approuvé l’octroi de 12 millions de dollar supplémentaires pour la décontamination du site de Danang, a annoncé Eni Faleomavagea lors de sa visite au Vietnam du 24 au 27 août 2010.

Plusieurs délégations de députés et sénateurs américains se sont rendues au Vietnam pendant la même période. Les discussions on t porté sur les relations entre les deux pays, y compris les initiatives humanitaires pour les conséquences des épandages d’Agent orange/dioxine.

Le 10 août, journée des victimes de l’Agent orange, la Croix Rouge du Vietnam a organise à HCMV une marche à laquelle ont participé plus de 10 000 personnes. Les organisateurs ont reçu plus de 30 milliards de dôngs (1, 2 million d’euros) des provinces et villes du pays et de généreux donateurs, individus et entreprises.
Nguyen Van Rinh, président de la VAVA, a annoncé le 10 août que celle-ci est déterminée à intenter un nouveau procès aux compagnies chimiques qui ont fabriqué l’Agent orange. « Nous continuerons à nous battre pour la justice même si nos chance de succès sont faibles’, a-t-il déclaré.
Trois maladies ont été ajoutées à la liste américaine des maladies liées à l’Agent orange : la maladie de Parkinson, la cardiopathie ischémique et la leucémie à tricholeucocytes. Les indemnisations avec effet rétroactif devaient commencer en octobre.

240 000 nouvelles demandes sont attendues. La VA est débordée et en juillet dernier, le Veterans Affairs Department [miniistère des anciens combattants] a signé avec IBM un contrat de 9, 1 millions de dollar pour le développement d’un système informatique. Mais le système d’IBM ne peut traiter que 30 000 cas d’ici la fin de l’année. Le ministère a lancé un nouvel appel d’offre, pour un système à livrer en quinze jours.

Lors d’une audience au Sénat le 24 septembre 2010, le secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants, Erik K. Shinseki, a pris la défense des Vétérans contre les attaques qui jugeaient les règles d’attribution trop laxistes.
De fait, les coûts s’envolent et le Sénat envisage de changer la loi.
La proximité des élections législatives, en novembre, ne contribue pas à la sérénité de la discussion.

La compagnie d’assurances Prudential, la seconde des Etats-Unis, chargée de verser aux Vétérans la somme globale qui leur revenait à titre d’indemnisation, leur envoyait des chèques mensuels et plaçait les capitaux à son profit. Le ministre de la Défense, Robert Gates, déclare qu’il l’ignorait, mais pas la VA : en 2009 elle avait modifié son contrat avec Prudential pour officialiser une pratique tacitement acceptée depuis 10 ans.