Remise du Grand Prix « jeunes talents » à Béatrice Wisniewski

Dernier ajout : 11 mai 2014.

Remise du Grand Prix « jeunes talents »
à Béatrice Wisniewski,

le jeudi 23 janvier 2014 dans les salons de l’École Française d’Extrême Orient

Le Grand Prix « Jeunes Talents » institué en 2011 à l’initiative de Patrice Cosaert, président du comité de La Rochelle et destiné à récompenser une production scientifique, artistique ou autre, en lien avec le Viêt Nam, a été décerné pour la première fois en novembre 2013 par le jury, unanime, à Béatrice Wisniewski pour sa thèse de doctorat en archéologie intitulée « La tradition céramique vietnamienne du premier millénaire de notre ère ». Il a été solennellement remis à la lauréate le jeudi 23 janvier 2014 dans les salons de l’École Française d’Extrême Orient, en présence d’une assistance nombreuse et particulièrement motivée de plus de soixante personnes.
La cérémonie a été ouverte par le discours d’accueil du directeur de l’EFEO, Monsieur Franciscus Verellen, très heureux de pouvoir accueillir cette cérémonie dans ses locaux. Il a d’autant plus chaleureusement félicité la lauréate que celle-ci est une ancienne étudiante de l’École où elle a soutenu sa thèse en décembre 2012. Il a également rappelé les liens très anciens qui unissent l’École au Viêt Nam... Le Président de l’AAFV, Patrice Jorland, a pris ensuite la parole et a insisté sur l’engagement ancien de l’As- sociation en faveur d’une large diffusion en France d’informations sur la production scientifique et culturelle en rapport avec le Viêt Nam, engagement renouvelé donc par la création de ce Grand Prix. Madame Hélène Luc, sénatrice honoraire, grâce à qui le financement du Grand Prix a pu être monté, a présenté à l’assistance Monsieur Joël Rousseau, Président de la société NGE, qui a accepté à sa demande de sponsoriser ce Grand Prix. Monsieur Rousseau a fait part de son engagement et de celui de sa société en faveur des jeunes chercheurs, particulièrement dans le domaine de l’archéologie, sa société se trouvant régulièrement associée à des projets de recherche dans ce domaine lors de la réalisation d’infrastructures routières... Patrice Cosaert, Président du jury, a rappelé les modali- tés d’attribution du Grand Prix et les caractéristiques des différents dossiers qui ont été soumis au jury. Tous présentaient le plus grand intérêt et il n’a pas été aisé de sélectionner le lauréat ! Le choix du dossier de Mademoiselle Wisniewski s’est cependant finale- ment imposé à lui en raison de son analyse novatrice de l’apport essentiel de la céramique dans la connaissance de l’histoire du Viêt Nam au premier millénaire de notre ère.

Le prix a ensuite été remis à la lauréate par Messieurs Jorland et Rousseau. Mademoiselle Wisniewski a remercié l’AAFV et Monsieur Rousseau, précisant
que ce prix allait lui permettre de poursuivre ses recherches archéologiques au Viêt Nam... Elle et les personnalités présentes ont alors été interrogées par une journaliste, mais il convient de noter que l’an- nonce de la remise de ce prix a en fait piqué la curiosité de différentes radios et revues spécialisées (comme Archeologia) qui ont déjà sollicite des articles et des interviews.
L’assistance qui rassemblait des personnalités et amis du Viet Nam s’est ensuite retrouvée autour d’un buffet vietnamien particulièrement raffiné et varié dû au cuisinier très compétent, patron du Foyer Mon Viêt Nam, Võ Van Than, 24 de la rue de la Montagne Sainte Geneviève. À cette occasion, nous pouvons dire que l’AAFV est parvenue à renouer avec une tradition respectable et érudite et nous a fait profiter d’un moment de grande cordialité dans une atmosphère particulièrement chaleureuse. Elle a ainsi fait bouger les limites de réseaux, jugés parfois trop rigides, autour de la reconnaissance du remarquable travail de la lauréate.

Articles de cette rubrique