Souvenirs, souvenirs de Đặng Anh Đào

Dernier ajout : 25 août 2015.

Souvenirs souvenirs de Dao sous le contrôle de Daniel HémeryĐặng Anh Đào [1] le 2 septembre 1945 Souvenirs, souvenirs

« J’étais encore très jeune près qu’une petite fille. Je me souviens précisément d’un meeting au campus des étudiants, mais il y en a eu plusieurs. Nous étions en uniformes, c’était tout nouveau, jusqu’alors nous portions des jupes ou des áo dài. En tout cas je me souviens d’une atmosphère que nous ne connaissions pas. J’étais membre des Đội Thanh niên cứu quốc ce mouvement de jeunes : les groupes de salut national. Comme j’étais petite de taille, j’étais placée devant l’estrade. Je me souviens du discours d’Ho Chi Minh et de la question qu’il a posée à toute la population présente. Je me souviens surtout du timbre de sa voix « compatriotes m’entendez-vous ? » à l’unisson tout le monde a répondu OUI et les larmes des femmes coulaient. A la fin des meetings, on ne rentrait jamais à la maison mais on enchainait des défilés jusqu’au Lac Hoan Kiem et la rue Trang Tien, qui mène du petit lac à l’Opéra. Étant trop petite je ne pouvais pas voir ce qui se passait vraiment sur la rue. J’ai quand même aperçu mes sœurs de l’autre côté de la rue Trang Tien mais je ne pouvais les rejoindre. Une jeep est passée avec Nguyễn Đình Thi avec sa voix basse aux intonations émouvantes qui portaient très loin, car il était musicien et chanteur. Je ne le voyais pas mais je me souviens très bien du chant : Les deux premières phrases du chant de Nguyễn Đình Thi :

Tant de soldats héroïques qui sont partis au front, brandissant leur épée sans état d’âme
Ohé ! Ceux qui partent à l’assaut, le Viêt Nam croit en vous, l’âme de la Patrie vous accompagne éternellement…

Rentrées à la maison ma sœur ainée, Đặng Bích Hà [2] m’a raconté que Nguyễn Đình Thi
était allongé en travers de la jeep sur le capot. (…) Sa voix était très douce et il avait une façon de rejeter sa mèche en arrière qui retombait toujours et ses yeux étincelants. Nguyễn Đình Thi avait des ancêtres indiens, il était plus grand aussi, ses sourcils étaient fournis et des yeux de jais. J’étais comme toutes les filles, amoureuse de lui.
Les orateurs les plus remarquables à l’époques étaient : Võ Nguyên Giáp, Nguyễn Đình Thi, et Nguyễn Hữu Đang [3] qui a été le maitre d’œuvre du rassemblement du 2 septembre 1945 à Ha Noi . »

Notes

[1cf Perspectives 81, 87… Professeur agrégé Dr Đặng Anh Đào est née en 1934, elle a été professeur à la faculté de philologie et de l’éducation de l’Université nationale de Hanoi, chercheur, critique littéraire, traductrice d’écrivains bien connus elle a participé au recueil d’histoires France du XIXe siècle, l’histoire courte de l’Ouest, Balzac et la protagoniste de chasse dans "La Comédie Humaine", elle a fait connaître Nguyên Huy Thiêp ... Đặng Anh Đào était l’une des quatre filles du Professeur Dang Thai Mai et pendant 60 ans la femme du général

[2Đặng Bích Hà fut depuis les années 49/50 la seconde femme du général Giap

[3NGUYỄN HỮU ĐANG (1913-2007), Vice ministre du gouvernement HCM de 1945, qui a occupé d’importants postes dans le domaine culturel. Animateur du mouvement Nhân văn Giai Phẩm (Belles Lettres), il a été arrêté en 1956, condamné à 15 ans de prison. Libéré seulement en 1973, il a été mis en résidence surveillée dans son village natal pendant 20 ans.