Un ambitieux plan d’action

Le 1er juin 2012, le Premier Ministre du Vietnam a publié un plan d’action global concernant les conséquences des épandages de défoliants pendant la guerre. Ce plan a été communiqué en août aux ONG par le Bureau du Centre VUFO-NGO, par l’intermédiaire de son groupe de travail AOWG (Agent orange Working Group). Il détaille les tâches à accomplir par les différents ministères, sous l’autorité globale du Comité 33.

JPEG - 290.9 ko

Tous nos remerciements à Monsieur Nguyen Nhu Nam, de la société d’assurances Prévoir, pour sa traduction de ce texte.
On trouvera le texte original en vietnamien sur : http://www.ngocentre.
org.vn/webfm_send/3697
et une traduction anglaise non officielle sur le site de l’Institut Aspen [1]

Point 1 : validation du plan d’action national

Positionnement :
• Les conséquences de l’AO persistent durablement dans l’environnement
et chez les victimes vietnamiennes
• Le combat contre ses conséquences nécessite la coopération de plusieurs organismes gouvernementaux, associations caritatives, organisations internationales,
ONG du Vietnam comme de l’étranger.
• Les processus doivent hériter des résultats acquis dans les travaux précédents, éviter de les répéter et mener vers des actions concrètes.
• Le plan d’action doit s’inscrire dans les projets
de développement socio – économique.

1. Objectif général
 :
Réduction des effets négatifs causés par l’Agent orange (AO)
2. Objectifs détaillés :
a. Décontamination des zones infectées.
b. 100% des anciens combattants et leurs progénitures contaminés par l’AO seront pris en charge par la politique préférentielle de l’état.
c. Les familles des victimes ayant une situation difficile seront subventionnées pour les besoins quotidiens et pour l’assurance sociale. Subvention à 100% pour les familles ayant plus de 2 personnes handicapées graves.
d. Suivi pour plus de 95% des grossesses dans les zones contaminées et victimes de l’AO.
e. Plantation de 300 000 nouveaux hectares de forêt dans les zones dévastées par l’AO.
f. Elévation de la capacité des équipes de recherche jusqu’au niveau international pour analyser les toxines et pour identifier le taux de dioxine
dans les échantillons de graisse et de sang.

3. Mission  :
a. Pour l’environnement et les ressources :
• Estimer globalement les dégâts de l’AO sur l’environnement et les ressources.
• Expérimenter les technologies capables d’éliminer la dioxine dans la terre et les sédiments.
• Traiter la terre et la boue contaminées par la dioxine dans les aéroports Da Nang, Bien Hoa, Phu Cat et dans les nouvelles zones dont le taux de dioxine dépasse le seuil autorisé.
• Sélectionner et mettre en œuvre les actions pour revitaliser les écosystèmes détruits, replanter les arbres.
• Relever le taux de dioxine dans la terre, l’eau, l’air et les aliments dans les zones contaminées

b. Pour la population :
• Estimer les conséquences à long terme de l’AO sur la santé
• Construire un programme et un planning d’examen de santé et des maladies des victimes de l’AO dans les zones contaminées et les zones ayant été exposées à l’AO.
• Compléter les politiques de subvention pour les victimes de l’AO
• Subventionner et payer l’assurance sociale pour les familles des victimes de l’AO ayant une situation difficile et des maladies graves.
• Publier le processus d’identification des victimes de l’AO et les critères déterminant les maladies issues de l’AO
• Augmenter la capacité et l’infrastructure pour les organismes sociaux pour accueillir, prendre en charge les victimes d’AO.
• Augmenter la capacité et l’infrastructure pour les organismes hospitaliers pour la décontamination, conseil pour les grossesses, le diagnostic prénatal et la rééducation dans les zones contaminées

c. Augmenter la responsabilité et l’engagement des organismes et des individus nationaux et internationaux :
• Continuer à lancer des campagnes de communication pour augmenter la responsabilité et l’engagement de la population dans l’étude et la réduction des conséquences de l’AO
• Augmenter la sollicitation des organismes internationaux, des associations, des ONG étrangères dans la recherche et la lutte contre les conséquences de l’AO

d. Augmenter la capacité d’étude et réduction des conséquences de l’AO  :
• Construire le centre d’étude de l’AO/dioxine Vietnam sur les ressources du Laboratoire d’analyse dioxine et du Bureau du comité de direction 33 appartenant au Ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles. • Augmenter la capacité et l’efficacité du Laboratoire d’analyse dioxine appartenant au Centre de recherche tropical Vietnam-Russie et du Laboratoire d’analyse dioxine appartenant à l’Ecole Militaire (Ministère de la Défense)
• Mettre en place des programmes de recherche pour résoudre les problèmes existants dans le diagnostic et le traitement des maladies dues à l’AO. Collecter les preuves scientifiques de l’AO dans le combat contre l’AO à l’étranger. Former les équipes de recherche sur l’AO/dioxine au Vietnam.
• Rechercher, collecter et archiver les informations sur l’AO
• Construire et mettre en place le projet d’une
zone de témoignage de l’AO au Vietnam.

JPEG - 129.1 ko

4. Organisation :
a. Compléter le système d’organisation et contrôle :
• Compléter le système d’organisation et contrôle à tous les niveaux de la hiérarchie. Suivant les conditions et les demandes concrètes, des comités organisationnels peuvent être créés dans les ministères, les départements et les régions.
• Augmenter la capacité de gestion dans les organismes locaux pour organiser, guider et mettre en œuvre le plan d’action

b. Détermination des rôles et des devoirs :
• Bureau du comité de direction 33 : Commander et organiser le Plan d’action : suivre et évaluer le résultat obtenu, informer le gouvernement pour apporter des corrections, organiser des contrôles périodiques, assurer la communication et l’enseignement
lié au plan d’action.

Ministère de l’environnement et des ressources naturelles : Aider le Bureau du comité de direction 33, organiser la construction du Centre de recherche AO/dioxine Vietnam basé sur les ressources du laboratoire d’analyse dioxine et du Comité 33. Collecter, synthétiser et archiver les informations de l’AO. Publier la carte de la
contamination de l’AO. Travailler ensemble avec le Ministère des Sciences et des Technologies pour publier le taux de dioxine dans la nature.

Ministère de la Défense : Commander, avec les organismes associés, délimiter les zones contaminées.
Organiser la recherche et le traitement des maladies dues à l’AO. Dans les zones contaminées, déterrer et répertorier les corps des soldats.

JPEG - 352.3 ko

Ministère du travail, des handicapés et des Affaires
sociales : Revalue les résultats de la politique préférentielle pour les victimes de l’AO.
Corriger et compléter cette politique. Augmenter la capacité et l’infrastructure pour les organismes sociaux pour accueillir et prendre en charge les victimes d’AO. Commander et travailler avec le ministère de la Santé et le ministère de la Défense
pour construire le processus d’identification des victimes et recenser le nombre de victimes total.

Ministère de la Santé :
- Recenser les maladies liées à l’AO, publier les critères pour diagnostiquer ces maladies, construire et mettre en place des programme de soin pour les victimes de l’AO. Conseil pour les grossesses, le diagnostic prénatal et la rééducation pour les victimes de l’AO.
- Travailler en coordination avec le Ministère des Finances pour étudier et proposer un
régime d’assurance maladie pour les victimes de l’AO.

Ministère de l’Agriculture et du développement rural :
- Commander et travailler en coordination avec le Ministère de l’Environnement et des Ressources et les organismes locaux pour revitaliser et replanter les arbres dans les zones contaminées.

Ministère des Sciences et des Technologies :
travailler en coordination avec le Comité 33 pour améliorer la recherche sur l’AO.

Ministère de la Justice :
Commander et travailler en coordination avec les organismes pour demander au gouvernement américain et aux entreprises américaines ayant produit l’AO de
prendre leurs responsabilités et de participer dans le combat contre les conséquences de l’AO au Vietnam.

Ministère de la Planification et des Investissements :
 : Commander et travailler en coordination avec les autres organismes pour le développement de la macro économie.

Ministère des Finances :
Travailler avec le Ministère de la Planification et des Investissements
pour gérer les ressources et les budgets pour lancer le Plan d’action.

Ministère des Affaires étrangères  :
Commander et organiser les plans d’actions/négociations à l’étranger.

Ministère de l’Information et de la Communication :
Commander des campagnes de communication au sujet de l’AO. Créer des sujets de
discussions, informer la communauté internationale, en particulier la population américaine des conséquences de l’AO.
• La Télévision, la Radio, l’Agence Vietnamienne d’information : Créer des sujets de discussions sur l’AO

Les autres organismes appartenant au gouvernement :
Exécuter les tâches défi nies dans le Plan d’Action et suivant les directives
du Bureau 33.

Mairies, Préfectures départementales et régionales :
Organiser les éléments locaux pour faciliter le Plan d’Action.

Organismes sociaux, entreprises et communautés :
Inviter les acteurs politiques, économiques et sociaux dans la lutte contre les conséquences de l’AO.

5. Mécanisme de financement et d’investissement
 :
• L’Etat prend en charge les ressources nécessaires, créant un environnement juridique et économique propice à la participation de la communauté nationale comme internationale dans le Plan d’Action.
• La création, distribution, prévision, gestion, utilisation et audit du budget du Plan d’Action suivent la loi du budget. Les projets d’étude scientifique suivant les directives du Ministère des sciences et des technologies. Les projets issus des fonds destinés à la protection de l’environnement suivent les directives du Ministère des Finances et du Ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles.

Mécanisme de rapport :
Les Ministères et les organismes participants ont le devoir de faire un rapport annuel sur le résultat obtenu destiné au Bureau 33.
Le bureau 33 a le devoir de synthétiser les informations et de produire un rapport annuel au gouvernement.

Point 2 : Cette décision entre en vigueur à partir du jour de la signature.
Les Ministères et les organismes liés ont la responsabilité d’exécuter cette décision.

Destinataires :
• Comité central du Parti
• Premier Ministre et les Vice- Premiers Ministres
• Les Ministères et les Organismes gouvernementaux
• Conseils populaires, Comités Populaires des départements et des villes
• Bureau central du Parti
• Bureau du Secrétaire général
• Bureau du président
• Conseils et Comités nationaux du Congrès
• Bureau du Congrès
• Bureau du comité de direction 33
• L’association des victimes de l’AO/dioxine Vietnam

Signature pour le Premier Ministre : Nguyen Thiện Nhân

Notes

[1http://www.aspeninstitute.org/sites/
default/files/content/docs/agentorange/
2012-6-28-PrimeMinNationalActionPlan-
EN.pdf