Marche contre Monsanto le 18 mai 2019

7ème Marche mondiale contre Monsanto

Le samedi 18 mai 2019 aura lieu la 7ème Marche mondiale contre Monsanto/Bayer, Syngenta, Dow Chemical, BASF, DuPont, Limagrain… toutes les firmes chimiques qui polluent et empoisonnent les humains et la planète. La Marche parisienne ira de la place de la République (départ à 14h) à la place Stalingrad où sera installé un village associatif.

En France, de nombreuses associations soutiennent et appellent à la Marche parmi lesquelles Greenpeace, Les Amis de la Terre, Alternatiba, Nous voulons des coquelicots, Campagne Glyphosate France, Nature Right, IDL No more, Le Collectif Vietnam-Dioxine, les Citoyens Pour Le Climat, Il est encore temps, Le Mouvement de la paix, la Ligue des Droits de l’Homme, le MRAP, le Comité de soutien de Tran To Nga, One Voice, SOS Racisme, l’Association d’Amitié Franco-Vietnamienne, la Fondation Good Planet… La jeunesse est particulièrement impliquée dans l’initiative.

L’objectif est :

– d’alerter sur la marchandisation et la modification du vivant, l’écocide en cours par les pesticides de synthèse ;

– de demander l’interdiction des produits chimiques dangereux pour la santé et l’environnement ;

– de promouvoir les solutions qui existent en premier lieu pour une autre agriculture ;

– de soutenir la lutte des victimes en exigeant des réparations.

La montée en puissance des mobilisations pour le climat montre leur efficacité à rassembler et à alerter l’opinion publique. Or il y a urgence à changer la donne car la situation est d’autant plus alarmante en France que la France est le 1er consommateur européen de pesticides et le 3ème au niveau mondial. Et le gouvernement français vient de reculer la date de l’interdiction du glyphosate.

Mais le Vietnam vient de faire le choix courageux d’interdire le glyphosate. Mais il y a eu en France le procès gagné par Paul François contre Monsanto, ces procès gagnés aux États-Unis contre Monsanto qui, notamment, a récemment été condamnée par deux décisions de justice à verser des dizaines de millions de dollars de dommages et intérêts au jardinier Dewayne Johnson et à Edwin Hardeman.

Il faut soutenir les victimes sur tous les continents. En France, il y a actuellement le procès intenté par Tran To Nga (photo ci-dessus), victime de l’Agent Orange-dioxine, contre 23 firmes américaines, dont Monsanto, qui ont fourni l’Agent-Orange à l’armée des États-Unis pendant la guerre du Vietnam. 84 millions de litres de pesticides ont été déversés par l’armée américaine, provoquant la catastrophe humaine, plus de 4 millions de victimes sur trois générations, et l’écocide que l’on sait : la guerre du Vietnam est la plus grande guerre chimique de l’Histoire.

La Marche du 18 mai est un moment important dans la mobilisation des citoyens. Qui aura des suites. L’Union européenne, pour le moins, traîne les pieds. Elle continue à prendre des décisions négatives telles que, récemment, la prolongation d’autorisation du glyphosate dans l’UE jusqu’en 2022 ou le report à 2025 de la fin de la fabrication de pesticides interdits en France (mais exportés). La santé humaine et la préservation de l’environnement doivent prendre toute leur place dans la campagne des élections européennes du 26 mai prochain.

(1) https://www.cap-vietnam.com/actualite/pesticides-lnterdiction-du-glyphosate-apres-le-sri-lanka-le-vietnam-montre-la-voie.html

« Ma terre empoisonnée »

Perspectives n°97

http://www.aafv.org/wp-content/uploads/2019/01/perspectives_97.pdf

pages 3 et 4

Un témoignage de lecteur

Madame Tran To Nga,

Ce soir, je lis votre livre « Ma terre empoisonnée ».
Quelques heures auparavant, les infos glanées ici ou là, voire sur Facebook,me laissaient perplexe. Je me disais, mais comment va-t-on s’en sortir ???
C’est déprimant… on se sent presque inutile ,impuissant devant des événements qui semblent nous dépasser… c’est terrible.
Je suis ému par les témoignages de gilets jaunes qui s’en prennent plein la tête, mais qui résistent pourtant, se plaignent peu et repartent confiants en l’avenir.
Mais moi, non.
J’ai beau savoir ce que je sais de ce système qui s’enfonce dans le chaos du fait de son incapacité à nous fournir autre chose qu’un monde de désolation, je ne parviens pas à trouver cette énergie et cette confiance en soi nécessaire…
Et puis, en lisant cette superbe autobiographie (ce que j’aurais dû faire plus tôt), je me suis dit que tout était écrit pour qui veut y puiser la force de…vivre.
Merci Madame, à travers ces lignes, votre courage et votre engagement sont un soleil qui nous réchauffe tous et nous engage à laisser de côté nos petits bobos pour mieux nous battre en demeurant toujours optimiste malgré les coups, malgré les déboires, malgré la haine.
Merci Madame.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *