Jacques Oudin : souvenir

C’est avec une très grande tristesse et beaucoup d’émotion que j’ai appris le décès de Jacques Oudin le 21 mars, une des premières victimes du coronavirus.

Nous perdons un grand ami et bienfaiteur du Viêt Nam.

Le Président du Sénat, rendant hommage à Jacques Oudin, a rappelé que « sa mère lui donna la vie sur un bateau, quelque part en mer de Chine, ce qui marqua profondément l’existence de ce gaulliste vendéen. Son engagement au sein du groupe d’amitié France Viêt Nam du Sénat n’en fut que plus grand ».

Gérard Larcher a ajouté que, «  Président fondateur du Cercle français de l’eau, Jacques Oudin s’engagea en faveur de la coopération décentralisée dans le domaine de l’eau. » C’est lui qui, avec l’aide importante du Sénat, a créé la première usine de mise en bouteilles de l’eau, après la guerre en 1975. C’était une amélioration considérable. Jacques Oudin a notamment aidé Hanoï à mettre à la disposition de la population l’arrivée de l’eau potable dans les maisons.

J’ai longtemps travaillé avec lui dans le groupe d’amitié France Viêt Nam du Sénat, créé par le Président Poncelet, lui aussi un grand ami du Viêt Nam, tous deux très connus des Vietnamiens.

Je garde un souvenir impérissable de la mission des sénateurs à laquelle j’ai participé en 1995 avec lui. Nous avions alors remis à 100 étudiants de la discipline informatique de l’Université de Hanoï,dans un grand hangar,100 ordinateurs offerts par le Sénat. Quelle récompense pour nous de les voir si heureux et fiers !


J’ai un souvenir ému du récit qu’il nous avait fait de sa naissance sur une barque dans la mer de Chine. Nous avons compris pourquoi il avait barré la visite de la Cité historique de Hué du programme officiel au profit de celle de Danang, là où il a vécu quelques années.

Jacques Oudin nous a aidés pour la tenue de la 1ère journée Viêt Nam avec notre ami Co Minh Duc, alors président des sociétés d’assurances, à laquelle avait participé Paul-Jean Ortiz, à l’époque Directeur au quai d’Orsay des pays du Sud-Est asiatique et de la Chine, devenu par la suite Conseiller diplomatique de François Hollande.

Jacques Oudin était membre du Comité d’Honneur de l’AAFV. Nous lui sommes reconnaissants de l’aide qu’il a apportée au Viêt Nam  et de l’attention qu’il a portée à notre association.

Hélène LUC

Sénatrice honoraire et Présidente d’honneur de l’AAFV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *