L’histoire du Laboratoire d’Analyses Médicales (LAM) de Vien Pasteur d’Ho Chi Minh-Ville

Photo d’une équipe de chercheurs

L’on sait tous le rôle fondamental que jouent les Instituts Pasteur dans le contexte de la pandémie du Covid-19. Alain Dussarps nous invite à retour sur le passé de son Laboratoire d’Analyses Médicales.

Le jour de l’inauguration du laboratoire de fabrication du BCG les autorités françaises en accord avec la Direction de Vien Pasteur décidèrent de fêter le centenaire de cet institut en 1991. Le gouvernement français et Pasteur Paris acceptèrent de financer le LAM regroupant plusieurs laboratoires dont le premier de dépistage du VIH et plusieurs pour détecter les maladies tropicales ainsi qu’un centre de vaccination. L’UGVF s’engagea pour équiper une série d’ateliers de maintenance.

Les électriciens de ’équipe de techniciens de l’AAFV furent de nouveau sollicités pour refaire l’électricité sur trois niveaux d’un grand bâtiment construit par Calmette, d’équiper un nouveau poste de distribution et d’installer des groupes électrogènes. Pendant presque trois ans, avec Henri Melle et Raymond Mignot, nous nous sommes relayés et nous avons formé une entreprise privée d’électricité.

Ces nouvelles installations furent inaugurées lors de la cérémonie du Centenaire. Les membres de l’équipe de l’AAFV avec leur famille étaient invités à cette grande cérémonie. Malgré l’embargo américain, l’OMS organisa un grand colloque scientifique en présence de tous les directeurs des Instituts Pasteur du monde et des autorités médicales du Sud-Est asiatique. Ce fut le grand retour du Vietnam au sein de la communauté médicale et scientifique mondiale.

Il y eut aussi l’inauguration de deux statues : celle de Dr Pham Ngoc Thach sur la pelouse du labo BCG et celle de Louis Pasteur devant la statue de Calmette. Pham Ngoc Thach, compagnon de lutte d’Ho Chi Minh, était le spécialiste de la tuberculose au Vietnam. Ministre de la Santé, il est mort dans le maquis en 1968. La rue menant à l’Institut fut rebaptisée Duong Pasteur.

Tous les personnels travaillant au LAM sont venus se former et se perfectionner à Pasteur Paris. Jusqu’à son départ en retraite, Mlle Trung Xuan Lien a dirigé ces laboratoires et a travaillé en étroite collaboration avec Mme Françoise Barré-Sinoussi – prix Nobel de médecine en 2008.

Ces installations sont toujours en service et utilisées pour la lutte contre le Corvil 19.

Alain DUSSARPS

Le laboratoire de dépistage du sida
Au laboratoire d’analyses médicales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *