Bonjour Alain, notre ami

Alain Dussarps est actuellement en mission au Vietnam. L’occasion de publier ici un article paru au Vietnam dans le Journal des Associations d’Amitié

Un ami du Vietnam

Beaucoup de Vietnamiens, à mon avis, connaissent sans doute Monsieur Alain Dussarps. En effet, je l’ai accompagné quelques fois quand il est venu au Vietnam pour certains projets. En plus, si on cherche son nom sur Google, cela donne 1 840 résultats. Monsieur Dussarps vient au Vietnam chaque année. Il me semble qu’il est venu dans toutes les régions défavorisées du Vietnam. Il connait le pays beaucoup plus que moi.

Monsieur Alain Dussarps, est Vice-Président de l’AAFV, chargé des actions de solidarité, il est aussi Président de l’Association française pour la coopération technique et culturelle (ACOTEC).

L’Association d’Amitié Franco-Vietnamienne (AAFV) a été créée en 1961, pendant la guerre du Vietnam contre les Etats-Unis,avec pour objectifs de présenter l’amitié et la solidarité avec le Vietnam. Au début, l’AAFV avait pour but d’encourager des gens à lutter pour la résistance du Vietnam. De 1975 à 1994, l’objectif de l’Association est d’organiser des activités pour aider le Vietnam après la guerre.

Actuellement, l’AAFV organise souvent différentes activités, en coopération avec des associations de Vietnamiens en France et d’autres associations françaises.

Les objectifs de l’AAFV sont de renforcer la solidarité, l’amitié des deux pays, présenter la culture, les société des deux pays, favoriser les coopération, avec pour but le développement durable,  la protection de la frontière du Vietnam, le soutien de projets pour aider des foyers défavorisés au Vietnam, surtout des familles des ethnies minoritaires, pour donner des bourses aux étudiants vietnamiens…

L’Association d’Amitié Franco-Vietnamienne est partenaire de l’Association d’Amitié Vietnam-France de Ho Chi Minh-Ville et d’autres villes. L’AAFV a également différents comités locaux en France.

Monsieur Alain Dussarps a commencé des coopérations avec le Vietnam en 1986. A ce moment-là, il était ingénieur électricien à la Société française d’électricité et de gaz. Avec ses deux amis français, ils ont mis en place le réseau électrique dans les deux laboratoires : laboratoire d’essais cliniques et laboratoire de production de vaccins BCG pour les nouveau-nés au Vietnam à l’Institut Pasteur de Ho Chi Minh ville. C’est là où il a rencontré le Professeur agrégé, docteur NGUYEN Thi Hoi, à l’époque Directrice adjointe de l’Institut Pasteur de Ho Chi Minh, puis vice-présidente de la Croix Rouge vietnamienne et vice-présidente de l’Association d’Amitié franco-vietnamienne depuis sa création. Aujourd’hui encore la coopération dure. Tous les projets jusqu’à maintenant sont proposés à Monsieur Dussarps par Madame Hoi- représentante des organisations du Vietnam, après que les projets aient été étudiés par la Croix Rouge puis approuvés et acceptés pour une présentation auprès des autorités. Ces projets sont ensuite autorisés par la Comité populaire provincial pour un appel à sponsors.

C’est Madame Hoi qui explique le mode d’organisation local, la méthode d’application et la gestion du budget sponsorisé en respect des règles du Comité populaire. Le Paccom Vietnam vient renforcer auprès des sponsors leur confiance au côté du Vietnam.

Selon les statistiques, de 1998 à 2011, Monsieur Dussarps a réussi à faire appel à sponsors pour 380 projets et 110 pour la période 2012-2018. La valeur moyenne de chaque projet varie entre 4 500 euros et 13 500 euros. De 2012 à 2018, 110 projets pour une valeur totale de 10 milliards dong ont été mis en place dans les 53 provinces et villes du pays. Ce sont des projets de construction d’écoles maternelles, d’écoles primaires, de forage des puits. Les projets concernent également les soin de santé, la sensibilisation aux problèmes sanitaires, la protection de l’environnement, la prévention de SIDA et le soutien à la construction des « maisons du cœur » pour les ménages qui ont subi des catastrophes naturelles.

Lors de la remise de la Légion d’honneur par le Président de la France en 2014, à Madame le Docteur Hoi, celle-ci a rappelé qu’avant des années 1993, notre peuple avait souvent confondu un Français avec un Américain ou un Russe. Mais peu d’année après, tous les habitants, des personnes âgées aux enfants, savent saluer par un « Bonjour mon ami français », « Bonjour Alain ». En particulier, dans une province du centre du Vietnam, Monsieur Dussarps a toujours été accueilli de manière chaleureuse et amicale par les habitants avec « Bonjour Alain, notre ami » après 18 ans, sans projets solidaires. Les habitants de la province de Gia Lai l’appelle par un nom affectueux « Monsieur l’eau potable occidental ». Il est très fier de ce nom car celui-ci est un bonheur après le succès du projet de la construction de l’usine de traitement de l’eau pour le peuple Xe-dang de la province Gia Lai.

Monsieur Alain Dussarps est l’une de 10 personnes oeuvrant pour des associations, à être honorés par la médaille du Volontariat national en 2012, après une sélection de 170 candidatures. Il est le premier étranger qui soit nommé pour ce prix.

Nous tenons à vous remercier pour toute votre contribution. L’année 2019 fête l’anniversaire des 45 ans de la relation de coopération et 5 ans de partenariat stratégique entre les deux pays Vietnam-France. Cet article s’adresse à vous, comme un remerciement sincère, Monsieur Alain Dussarps, une passerelle de l’amitié franco-vietnamienne.

Article publié dans le Journal des Associations d’Amitié.

L’esquisse a été réalisée par Mme Tuyet Phan, Secrétaire Générale de l’AACVF HCMV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *