L’Agent orange

Entre 1961 et 1971, l’armée américaine a procédé à des épandages massifs de défoliants sur le Vietnam Il s’agissait de raser le couvert végétal pour empêcher l’adversaire de s’y camoufler, et de détruire les récoltes pour affamer les populations et les combattants.
Ces défoliants comprenaient essentiellement de l’Agent orange – lequel contenait de la dioxine, produit chimique particulièrement toxique. Près de 400 kilos de dioxine ont ainsi été déversés sur 2,6 millions d’hectares, soit 10 % de la superficie du Sud Vietnam.
Cette catastrophe sanitaire et environnementale se poursuit car la dioxine, produit très stable, ne se dégrade que lentement et s’intègre dans la chaîne alimentaire. Ses effets persistent donc dans l’environnement et affectent les habitants des zones sinistrées. L’Agent orange continue donc de provoquer des décès, de graves pathologies et des malformations à la naissance.

SOLIDARITE

juin, 2019 0

Le samedi 22 Juin, le Comité Paris Ile de France de l’AAFV organisera à partir de 10 H, une animation à la Maison des Associations…