PROVINCE DE CAO BANG, don de réservoirs d’eau

Visite dans la province de Cao Bang par Alain Dussarps

En 2019 l’AAFV avec divers comités locaux (Choisy le Roi, Midi Pyrénées, Toulon Var, Gard Cévennes) et des donateurs non adhérents a financé trente réservoirs de stockage d’eau de 2 000 litres dans la commune de Sam Kha, district Vi Quan, province de Cao Bang. Ce village frontalier avec la Chine est habité uniquement par des Dao rouge. Son accès est interdit aux étrangers ; bien qu’étant accompagné par le Vice-Président du comité populaire du district deux policiers nous ont suivi partout pendant la visite aux familles bénéficiaires.

Les réservoirs ont été achetés à Hanoi puis livrés en camion au niveau du village. C’est à dos d’hommes qu’ils sont arrivés dans les maisons sur pilotis. Il y a très peu d’accès à l’eau dans ce village ; les gens recueillent l’eau de pluie qu’ils stockent dans des réservoirs en ciment de 1 500 lires. Cela n’est pas suffisant d’où l’achat des réservoirs de 2 000 litres. Dans cette commune il n’y a pas d’accès à l’eau propre mais seulement en pleine montagne à une petite mare polluée.

L’accès des maisons isolées en pleine montagne était très difficile ; uniquement à pied même pas en mobylette. Quand je pense que les enfants font le parcours deux fois par jour pour se rendre à l’école. Il y a une école maternelle et une école primaire. Pas de dispensaire les femmes vont accoucher au district. 100% des foyers ont l’électricité mais le gros problème reste l’accès à l’eau. Il y a 58 familles, tous agriculteurs. Ils cultivent du maïs et font de l’élevage (vache, porc et volaille).

Les familles bénéficiaires ont été choisies par les habitants de la commune. Les maisons en bois sur pilotis étaient recouvertes de tuiles avec des gouttières pour récupérer l’eau. Le mobilier était très rudimentaire ; les murs et le plancher en bois étaient disjoints. L’hiver il ne doit pas faire très chaud malgré le grand feu de bois au milieu de la pièce. Nous avons visité trois familles qui remercient les donateurs. Le programme prévoyait six rencontres avec des familles bénéficiaires mais comme l’armée procédait à des tirs de mines pour faire un chemin nous avons annulé ces visites. Avec Eliane nous n’étions pas mécontents car vraiment fatigués par seulement trois visites. Une équipe de la télévision nous accompagnait ; elle a fait une vidéo de plus de huit minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *