Le comité de soutien à Tran To Nga à la Fête de l’Humanité 2017

Le comité de soutien à Tran To Nga dans le procès qu’elle a intenté contre 25 firmes chimiques américaines, dont Monsanto, qui ont fourni l’Agent Orange-dioxine à l’armée des Etats-Unis pendant la guerre du Vietnam, était présent à la Fête de l’Humanité 2017 tenant un stand et organisant un débat (1) (2).

Le stand n’a pas désempli de toute la fête. Un large public, toutes générations confondues, s’est passionné pour le courageux combat mené par Tran To Nga, s’informant sur les effets, ô combien encore présents, de la plus grande guerre chimique de tous les temps. Les membres du Comité de soutien ont placé le procès au coeur des discussions en tant que symbole ouvrant la perspective d’une réparation pour les victimes vietnamiennes de l’Agent Orange.

La jeunesse avec Tran To Nga

Soutien, solidarité, chaleur humaine… l’initiative du Comité de soutien a reçu un très bon accueil. La pétition proposée a recueilli 478 signatures. Souhaitant être informées de la campagne en cours et y participer, 170 personnes ont laissé leur e-mail et 122 leur téléphone. Des maires, des adjoints, des conseillers municipaux ou départementaux et des responsables de sections du PCF de plusieurs villes sont intéressés par l’organisation en coopération avec le Comité de soutien de projections- débats avec expositions quand la place le permettra. Plus de 60 bénévoles ont animé le stand dans la bonne humeur, notamment beaucoup de jeunes montrant ainsi qu’ils se sentent concernés.

Pour certains d’entre eux, c’était leur première action militante. Le Foyer Vietnam de la rue Monge, dont on connaît l’efficacité et la compétence, a fortement contribué à l’offre d’une restauration appréciée. Et Tran To Nga a dédicacé une vingtaine d’exemplaires de son livre Ma terre empoisonnée et une dizaine de Duong Tran, livre qu’elle vient de publier en vietnamien (une réécriture de Ma terre empoisonnée). Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, est venu sur le stand pour une amicale rencontre avec Tran To Nga.

Le débat sur le stand de Montreuil

Un débat animé par Jean-Pierre Archambault avec Tran To Nga, Alain Ruscio, Do Duc Thanh (Ambassade du Vietnam), Hélène Luc et Thuy Tien Ho, a réuni 70 participants, sur le stand de la section de Montreuil du PCF que nous avons remercié pour son accueil. Il s’est terminé en chanson avec Ho Hai Quang qui a interprété Choeur pour le Vietnam dont il est l’auteur.

Certes le public de la Fête de l’Huma a toujours manifesté avec force sa solidarité avec le peuple vietnamien. Mais le succès de l’initiative du Comité de soutien traduit une plus large connaissance de ce drame qu’est l’Agent Orange-dioxine. Encourageant pour le combat de Tran To Nga qui se poursuit. Car, bien sûr, il reste du travail à faire pour éclairer la question de l’Agent Orange et faire connaître les dégâts qu’il continue de causer au Vietnam. Pour ce travail, la « vieille garde » sera toujours présente. Mais en même temps, la relève est assurée : à l’occasion de la fête, les jeunes ont montré qu’on pouvait compter sur eux, leur dynamisme, leur bonne humeur et leur efficacité.

Jean-Pierre Archambault

(1) Le comité de soutien est constitué des associations suivantes : AAFV (Association d’Amitié Franco-Vietnamienne), Cap Vietnam, CID Vietnam (Centre d’Information et de Documentation sur le Vietnam contemporain), Collectif Vietnam Dioxine, FaAOD (Fonds d’alerte contre l’Agent Orange/Dioxine), Orange DiHoxyn, UGVF (Union Générale des Vietnamiens de France), Le Village de l’Amitié de VAN CANH, Sông Viêt, VNED (Vietnam les Enfants de la Dioxine).
(2) On peut visionner un reportage vidéo : http:// nhandantv.vn/ cac-hoi-doan-phap-viet-ung-ho-vu-kien-cua-batran- to-nga-v57972

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *